Moyen-Orient et Afrique du Nord

L’Union africaine refuse de reconnaître la légitimité des rebelles

Le CNT doit arrêter les actes racistes

Témoignages.re / 1er septembre 2011

Seule une dizaine de pays africains ont reconnu le CNT : Botswana, Guinée, Nigeria, Éthiopie, Kenya, Rwanda, Sénégal, Tunisie, Gabon, Burkina Faso, Bénin et Djibouti. Tous les autres estiment que le régime du colonel Kadhafi est le seul légitime. L’attitude de l’Union africaine apporte un éclaircissement sur cette question.

L’Union africaine (UA) ne reconnaîtra le Conseil National de Transition (CNT) libyen, les rebelles soutenus par l’OTAN, que s’il affirme clairement qu’il va former un gouvernement de coalition qui regroupera tous les Libyens, a déclaré lundi à Addis-Abeba, le président de la commission de l’UA, Jean Ping.
L’UA s’est réunie vendredi sur la situation politique en Libye sans reconnaître le CNT.
L’UA estime que la poursuite des combats dans certaines parties du pays est inutile et ne fait que prolonger les souffrances de la population.
Elle a appelé toutes les parties à mettre un terme à ces combats « inutiles ».
« Les deux camps devraient mettre un terme aux massacres parce qu’ils ne servent plus à rien. Un camp a perdu, un autre a gagné. Nous devons maintenant penser à la transition, à la réconciliation et à l’élaboration d’une nouvelle constitution », a déclaré M. Ping.
S’exprimant devant la presse, il a déploré le fait que l’Occident ait ignoré la position de l’UA dans la recherche de solution pacifique de la crise, dénonçant le sort réservé aux Noirs par le CNT.
« Le CNT a confondu les Noirs aux mercenaires. Pour lui, tous les Noirs sont des mercenaires », a-t-il ajouté.


La décision du Nigeria de reconnaître le CNT qualifiée d’« infantile »

L’ancien ministre nigérian du Pétrole, Tam David-West, a qualifié « d’irréfléchie et embarrassante » la reconnaissance hâtive par le Nigeria du Conseil National de Transition rebelle de Libye (CNT), dans une interview parue dans le journal "Sun".
« Pour le moment, M. Kadhafi dirige toujours la Libye. Malgré l’offensive des rebelles et l’aide des bombardements excessifs de l’OTAN, il n’est pas encore pris et ses forces ne se sont pas rendues. Ce qu’a fait le président Jonathan est tout à fait maladroit, infantile et embarrassant pour le Nigeria ».
L’ancien ministre a souligné que le Nigeria aurait dû agir sous l’égide de l’Union africaine (UA), au lieu d’adopter une position unilatérale.
« Il ne s’agit pas de prendre parti dans les affaires internes de la Libye, mais c’est une question de décence. Je ne dis qu’il faut tolérer un dictateur où qu’il soit, mais il faut laisser les pays résoudre leurs problèmes eux-mêmes et proposer au monde une alternative », a-t-il asséné.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • L’Union Africaine a posé là un acte responsable et de très grande dignité.Dignité face aux autres, dignité face à elle-même et surtout dignité face à l’histoire tout court. Savoir qu’on détruit un pays aussi sauvagement juste pour s’emparer de ses richesses (le premier acte commence d’ailleurs ce jour 1er Septembre2011) est ahurissant et révoltant.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • 160 MILLIARDS DE DOLLARD découvert par la coalition , CE SONT LES RÉSERVES QUE LE COLONEL KADHAFI A MIS EN RÉSERVE POUR LANCER LE PROJET DES ETATS-UNIS D’AFRIQUE.
    Après avoir lu, il y a quelque mois seulement ce message à ses HOMOLOGUES AFRICAINS,est ce que le colonel a sentit venir la menace sur le continent Africain ?

    Lire sont dernier discours de DAKAR
    BUZZER ! "Kadhafi propose une armée africaine d’un million d’hommes"

    Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a proposé mardi la création d’une armée africaine d’un million d’hommes chargée de protéger le continent contre des agresseurs extérieurs tels que l’Otan ou la Chine.

    "Les armées nationales seules ne peuvent sauver les pays. L’Afrique devrait avoir une armée unique avec un million de soldats", a déclaré Kadhafi dans un discours prononcé dans la capitale sénégalaise.
    Il a fait valoir qu’une force commune garderait "les frontières et les mers, protégerait l’indépendance de l’Afrique et ferait face à l’Otan, à la Chine, à la France, à la Grande-Bretagne et à d’autres pays".
    S’exprimant à l’occasion du Festival mondial des Arts @#$%, Kadhafi s’en est aussi pris à ceux qui s’opposent à sa proposition, qu’il formule depuis longtemps déjà, de placer l’Afrique sous un gouvernement unifié.
    "Ils devraient partir de chez eux, abandonner leur pays et aller vivre dans les capitales des pays capitalistes, impérialistes, qui ont occupé l’Afrique", a déclaré le dirigeant libyen.
    Ses idées d’unification de l’Afrique ont suscité un intérêt poli dans certains pays du continent qui bénéficient d’une aide apportée par Tripoli et où il jouit d’une réputation de champion du monde en développement.
    Mais de nombreux dirigeants africains restent sceptiques. Ils font valoir qu’ils ne peuvent céder la souveraineté à un bloc africain quelques décennies seulement après l’avoir arrachée aux puissances coloniales.
    Ali Shuaib ; Nicole Dupont pour le service français

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • L’Union Africaine doit signer un pacte de NON AGRESSION au sein du continent.Son attitude est louable vis a vis de la Lybie.Mais elle devrait faire mieux entendre sa voix.Car là c’est l’occident qui dicte sa loi.On à l’impression d’être 50ans en arrière,triste souvenir,qui se reproduit encore et encore.KADHAFI VOUS A FAIT DES PROPOSITION que vous n’avez pas voulu suivre.Maintenant vous voila au pieds du mur,organisez vous aussi pour être RESPECTE.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com