Moyen-Orient et Afrique du Nord

La Libye condamne une ingérence inacceptable de la France

Présence de militaires français en territoire libyen

Témoignages.re / 27 juillet 2016

Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale libyen, Fayez al-Sarraj, a convoqué l’ambassadeur de France en Libye, Antoine Sivan, en marge du Sommet arabe de Nouakchott, en Mauritanie, pour lui transmettre les protestations officielles de la Libye contre la présence militaire française dans la région orientale du pays, notamment à Benghazi.

Le gouvernement libyen d’union nationale considère la présence militaire française dans l’Est du pays comme une violation des normes internationales et une ingérence inacceptable contre un Etat souverain, qui bâtit ses relations avec les pays du monde sur la base du respect mutuel et la non-ingérence dans les affaires intérieures, a indiqué mardi un communiqué du Bureau d’information du Conseil présidentiel.

Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale libyen, Fayez al-Sarraj a demandé à l’ambassadeur français une clarification formelle de la part du gouvernement français sur la réalité de ce qui est arrivé, a indiqué la même source qui précise que le diplomate français a souligné la position claire et évidente de la France apportant un appui total et sans limites au Conseil présidentiel et au gouvernement de réconciliation nationale.

Le diplomate français a signalé qu’un mémorandum sera présenté pour expliquer les circonstances de l’incident.

Trois militaires des unités des forces spéciales françaises présentes en Libye pour soutenir la lutte contre les groupes extrémistes en Libye ont péri dans le crash d’un hélicoptère à l’ouest de Benghazi.

Les autorités libyennes ont affirmé qu’elles ignoraient la présence des militaires français sur le sol libyen.


Kanalreunion.com