Moyen-Orient et Afrique du Nord

La marche vers la reconnaissance de la Palestine progresse

Paul Vergès participe à une audition au Sénat

Témoignages.re / 4 décembre 2014

Paul Vergès a participé à une importante audition hier au Sénat. L’ambassadeur de l’Autorité palestinienne, celui d’Israël et le ministre des Affaires étrangères ont été entendu dans le cadre du projet de résolution déposé par le groupe CRC. Voici le communiqué du sénateur de La Réunion :

JPEG - 48.3 ko
Paul Vergès lors de la manifestation pour la paix à Gaza, le 3 août dernier à Saint-Denis.

Le Sénateur Paul Vergès est signataire de la proposition de résolution déposée par le groupe Communiste Républicain et Citoyen, visant à la reconnaissance de l’État palestinien.

Dans le cadre de l’étude de cette proposition de résolution, diverses auditions ont été organisées, hier mercredi 3 décembre 2014, sous l’égide de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, présidée par Jean-Pierre Raffarin.

C’est ainsi que le Sénateur Vergès a pu entendre successivement :

M. Hael Al Fahoum, ambassadeur, chef de la mission de Palestine en France ;
M. Yossi Gal, ambassadeur d’Israël en France ;
Les sénateurs et sénateurs auteurs des propositions de résolution visant à la reconnaissance de l’État palestinien ;
M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international.

La proposition de résolution du groupe CRC sera examinée par le Sénat, le 11 décembre prochain à 14h30.

Communiqué du groupe CRC

Le 11 décembre, rassemblons-nous pour reconnaître un État palestinien


Lors de la Conférence des Présidents du 5 novembre dernier, a été actée l’inscription à l’ordre du jour du 11 décembre prochain, la proposition de résolution n° 54 du groupe communiste républicain et citoyen du Sénat.
Les auditions organisées ce jour par la Commission des Affaires étrangères du Sénat montrent qu’une majorité peut se dégager pour adopter une résolution tendant à la reconnaissance d’un Etat Palestinien.
Depuis plusieurs semaines, le groupe CRC a indiqué qu’il n’était pas propriétaire de cette question si importante et qu’il était prêt à mettre à disposition son espace réservé du 11 décembre à toutes les sénatrices et à tous les sénateurs, quel que soit leur groupe, pour examiner une proposition de résolution permettant au Sénat de se rassembler sur l’objectif de paix au Proche-Orient.
Le groupe CRC réitère solennellement sa proposition en espérant qu’un esprit constructif prendra le pas sur les préoccupations partisanes.


Kanalreunion.com