Moyen-Orient et Afrique du Nord

La torture existe toujours en Tunisie

Selon Amnesty international

Témoignages.re / 21 avril 2016

La Tunisie était le point de départ du Printemps arabe, cinq ans plus tard, la torture y existe toujours d’après les informations d’Amnesty international.

L’Organisation de défense des droits de l’homme, Amnesty international, a estimé que la torture existe toujours en Tunisie en dépit des mesures prises par les autorités pour rompre avec de telles pratiques qui étaient très répandues sous le régime de l’ancien président tunisien, Ben Ali, ternissant ainsi le progrès enregistré ces dernières années dans le domaine des droits de l’homme.

Amnesty international a indiqué dans son rapport à l’organisation contre la torture relevant des Nations unies, que le gouvernement tunisien semble peu pressé de renforcer les garanties et d’adopter de nouvelles réformes en vue d’empêcher et de punir de tels actes.

Les menaces auxquelles la Tunisie fait face au plan de la sécurité ne doivent pas servir de prétexte pour revenir aux anciennes pratiques de l’ancien régime, a dit à cet égard, le directeur adjoint par intérim du programme du Moyen-Orient /Afrique du Nord d’Amnesty international, Magdelena Mughrani.

Les autorités tunisiennes doivent remédier aux failles constatées dans leur bilan en matière des droits de l’homme et veiller à ce que les allégations de torture et d’autres mauvais traitements fassent l’objet d’enquêtes sérieuses et que les responsables présumés soient traduits en justice, souligne le rapport.

Amnesty international appelle aussi les autorités tunisiennes à mettre leur définition de la torture en conformité avec le droit international.


Kanalreunion.com