Moyen-Orient et Afrique du Nord

Le centre de la révolution en Egypte

Place Tahrir

Manuel Marchal / 14 février 2011

C’est désormais une nouvelle ère qui s’ouvre, dans un pays dont la principale richesse est sa jeunesse.

La Place Tahrir ou Place de la Libération porte ce nom depuis 1952, date de la fin du Royaume d’Égypte et de la prise de pouvoir du Mouvement des officiers libres dirigés par Gamal Abdel Nasser. C’est là qu’a été fondé le régime dirigé jusqu’à vendredi par Hosni Moubarak. C’est là également qu’a pris fin la domination du Parti national démocratique (PND), dont le siège situé sur cette place a été incendié au troisième jour d’une révolution commencée le 25 janvier.

Une semaine plus tard, le 2 février, des affrontements ont lieu sur cette place entre les partisans du PND et les manifestants. Ces derniers tiennent bon et repoussent tous les assauts. La révolution est sauvée, et chaque jour, des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées sur cette place pour demander la fin d’un régime. 59 ans après le Mouvement des officiers libres, une page s’achève et une nouvelle ère commence pour un pays de 80 millions d’habitants, qui a vu sa population doubler en 30 ans, et dont 40% vit avec moins de 2 dollars par jour.

M.M.


Kanalreunion.com