Moyen-Orient et Afrique du Nord

Le Comité populaire libyen renouvèle son appel à négocier

Guerre civile en Libye

Témoignages.re / 28 mai 2011

Le secrétaire du Comité populaire général libyen, Baghdadi Mahmoudi, a affirmé jeudi après-midi à Tripoli que la crise que connaît son pays depuis plus de trois mois ne peut pas être résolue militairement, assurant qu’il faut s’asseoir à la table des négociations pour parvenir à une solution politique.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse, il a déclaré que les Libyens sont en mesure de résoudre leurs problèmes eux-mêmes, soulignant la nécessité d’une cessation des hostilités menées par l’OTAN contre son pays.
M. Baghdadi a imputé à « l’opposition libyenne à Benghazi » la responsabilité de l’intervention étrangère et les résultats des opérations militaires et des frappes aériennes qui ont tué un grand nombre de Libyens.
Il a souligné l’engagement de la Libye à respecter ce qui sera émis en matière de décisions et de recommandations par le Sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA) tenue à Addis-Abeba.
M. Baghdadi a annoncé un avant-projet de la déclaration devant être émise par le Sommet africain dans les prochaines heures, indiquant que le contenu principal de ce projet est la position unie et forte de l’Afrique pour la cessation immédiate des opérations de l’OTAN contre la Libye, ainsi que la demande d’une session d’urgence du Conseil de sécurité pour réviser les résolutions 1970 et 1973 sur la Libye, en particulier les abus et les violations graves de ces deux résolutions commises par l’OTAN.
Il a précisé que le Sommet de l’UA a également souligné dans son projet de résolution la solution pacifique de ce qui se passe en Libye et sur l’initiative de la commission ad-hoc de haut niveau formée par l’UA sur la Libye.
M. Baghdadi a salué la position du Sommet extraordinaire de l’UA, exprimant la considération du peuple libyen à l’égard de cette position africaine.


Kanalreunion.com