Moyen-Orient et Afrique du Nord

Le dialogue est nécessaire et incontournable au Mali

Selon le président de la Commission de la CEDEAO

Témoignages.re / 22 janvier 2013

Le président de la Commission de la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Désiré Kadré Ouédraogo, a estimé dimanche que le dialogue politique restait nécessaire et incontournable au Mali.

S’exprimant lors d’une interview sur la chaîne de télévision publique ivoirienne RTI 1, M. Kadré Ouédraogo a souligné que l’intervention militaire en cours au Mali, qui a pour but de sauver la transition, ne signifie pas que le dialogue est exclu.
« Cette intervention ne veut pas dire que le dialogue est exclu. Cependant, il faut réorganiser ce dialogue, en excluant ceux qui se sont disqualifiés d’eux-mêmes en s’associant au terrorisme ou en choisissant l’usage de la force et en refusant l’offre de dialogue offerte par la CEDEAO », a indiqué M. Kadré Ouédraogo.
« Il faudra continuer ce dialogue. Et les chefs d’État ont recommandé que les médiateurs et les médiateurs associés continuent à assister les parties prenantes maliennes pour un dialogue inclusif », a ajouté M. Kadré Ouédraogo.
Pour ce dernier, la solution militaire ne peut être la seule à être opposée dans les situations de ce genre.
« Le dialogue reste nécessaire et incontournable », a-t-il conclu.


Kanalreunion.com