Moyen-Orient et Afrique du Nord

Le gouvernement libyen dénonce le soutien de l’OTAN à Al-Qaïda

Guerre en Libye

Témoignages.re / 9 août 2011

Le secrétaire du Comité populaire général libyen, le Dr Baghdadi Mahmoudi, a souligné, dimanche soir, la volonté du peuple libyen de continuer à résister et à remporter la victoire quels que soient les sacrifices à consentir.

Au cours d’un point de presse devant un parterre de correspondants de médias étrangers, le Dr Baghdadi Mahmoudi a affirmé qu’il ne s’agissait pas d’une décision émanant de l’organe exécutif en Libye, mais de la volonté du peuple libyen lui-même, illustrant ses propos par la vie quotidienne que mènent les Libyens malgré les attaques aériennes et les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent.
Il a réitéré la nécessité de l’arrêt des bombardements contre son pays afin que le peuple libyen puisse en toute liberté discuter de ses propres affaires et trouver une solution à la crise que connaît le pays.
Le responsable libyen a renouvelé les accusations selon lesquelles les groupes armés qui combattent en Libye sont des mouvements appartenant à la mouvance islamiste affiliés à Al-Qaïda et que ce sont eux qui commandent sur le terrain, s’étonnant que l’Occident combatte en Afghanistan Al-Qaïda et qu’en Libye, il combatte aux côtés de la nébuleuse.
Baghdadi Mahmoudi a annoncé la reprise par les forces rebelles, qualifiées de royalistes, de la localité de Bir Al-Ghanem, à 100 km au Sud-Est de Tripoli. Il a affirmé que l’OTAN offrait une couverture aérienne aux rebelles en bombardant les villes et villages, leur permettant de les occuper, mais une fois que les bombardements cessent, les tribus et les jeunes volontaires les reprennent aussitôt des mains des groupes armés.
Il a indiqué que ce scénario se répétait à chaque fois, affirmant que l’OTAN n’avait réussi à concrétiser aucune victoire militaire, ni politique en Libye.


L’OTAN intensifie ses bombardements

L’Alliance Atlantique a poursuivi, dimanche soir, ses opérations militaires contre le territoire libyen, bombardant plusieurs sites de services, de production et d’habitation dans diverses régions du pays, a indiqué la télévision libyenne, citant un porte-parole militaire.
La même source a précisé que les avions de l’OTAN ont mené, dimanche soir, un raid aérien contre le quartier de Fournaj, dans la banlieue Sud-Est de Tripoli, touchant un marché de légumes et provoquant la destruction des boutiques et de plusieurs voitures.
D’autre part, un port de pêche dans la capitale libyenne a été bombardé également par les avions de l’OTAN, provoquant plusieurs blessés graves parmi les pêcheurs et détruisant certains bateaux de pêche.
Par ailleurs, l’Alliance Atlantique a bombardé dimanche le siège de la municipalité de la ville de Khomes, à l’Ouest de Tripoli, a indiqué un porte-parole militaire libyen, ajoutant que ce raid a causé plusieurs blessés graves.
Selon la même source, les avions de l’OTAN ont également bombardé un institut de santé ainsi que des bâtiments en cours de construction dans la ville de Tiji, dans la région de Al-Waghaf, causant plusieurs morts et blessés.


Tripoli proteste contre la remise des sièges de ses ambassades à l’opposition

La Libye a protesté, dimanche, contre les violations perpétrées par certaines chancelleries européennes en remettant les sièges des bureaux populaires libyens (ambassades) à « des rebelles, en violation de la Convention de Vienne et des législations régissant les relations entre les pays du monde ».
Cette protestation a été remise, dimanche à Tripoli, par le secrétaire du Comité populaire général libyen, Dr Baghdadi Mahmoudi, à l’ambassadeur de Hongrie auprès de la Libye, Marton Biella, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l’Union européenne (UE).
Dr Baghdadi Mahmoudi a indiqué, selon l’Agence de presse libyenne (JANA) qui rapporte cette audience avec le diplomate hongrois, que son pays « traitera ces violations en fonction de ses intérêts juridiques et politiques ».
La même source a ajouté que cette rencontre a permis de passer en revue plusieurs sujets d’intérêt commun entre les deux pays, sans plus de précisions.


Kanalreunion.com