Moyen-Orient et Afrique du Nord

Le monde entier a réagi à l’annonce de la mort de Ben Laden

Céline Tabou / 3 mai 2011

Le président américain, Barack Obama, a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi la mort par l’armée américaine d’Oussama Ben Laden. Ce dernier est décédé dimanche 1er mai au Pakistan après dix ans de traque pour avoir été « l’instigateur des attentats du 11 septembre 2001 ».

Les dirigeants du monde se sont exprimés sur cet évènement « majeur pour le monde entier ». Parmi eux, le Ministère indien des Affaires étrangères a indiqué qu’il s’agissait d’une « étape victorieuse ». « Le monde ne doit pas relâcher son effort concerté pour vaincre le terrorisme et éliminer les repaires et les sanctuaires fournis aux terroristes dans notre propre voisinage. La lutte doit se poursuivre sans répit ».

Le Japon et la Chine saluent les efforts des Américains

Du côté de la diplomatie japonaise, Takeaki Matsumoto s’est félicité de la mort du chef d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, saluant « un progrès significatif » dans la lutte contre le terrorisme. Ce dernier a reconnu « le rôle central joué par les États-Unis », le ministre a souligné que le Japon avait « également activement participé aux efforts pour éliminer le terrorisme, en particulier à travers sa coopération en Afghanistan et au Pakistan ». « Mais ce n’est pas la fin de cette histoire », a-t-il précisé.

Le ministre de la Défense, Toshimi Kitazawa, a indiqué que le Japon allait renforcer la sécurité de ses bases militaires et déclaré à l’agence de presse “Jiji” : « Il n’est pas facile de prévoir quelles pourraient être les éventuelles représailles, mais nous allons augmenter le nombre de patrouilles de sécurité sur les bases des Forces d’autodéfense ».

Les médias chinois ont relayé l’information, mais les autorités ne se sont toujours pas exprimées face à la mort de Ben Laden. Toutefois, Yu Wanli, professeur associé de l’École des études internationales de l’Université de Beijing, a déclaré à Xinhua que « la mort de Ben Laden est une grande réussite pour l’Administration Obama qui contribuera à booster sa popularité au niveau national ». Ce dernier a également expliqué que la mort de Ben Laden avait fondamentalement changé l’ensemble du paysage de la lutte américaine contre le terrorisme dans le monde, notamment en Afghanistan.

Pour les Européens, c’est une « bonne nouvelle »

L’Union européenne a salué un « résultat majeur » dans la lutte antiterroriste. Le Premier ministre britannique, David Cameron, a été le premier responsable politique étranger à réagir après l’annonce du Président Obama. Ce dernier a estimé que la mort d’Oussama Ben Laden était un « grand soulagement pour les peuples dans le monde ».
Pour la chancelière allemande Angela Merkel, il s’agit d’une « victoire des forces de paix ».
« C’est un grand résultat dans la lutte contre le mal »
et « un grand résultat pour les États-Unis et pour toutes les démocraties », a déclaré Silvio Berlusconi.
Le Vatican a, lui, rappelé que Ben Laden avait « une très grave responsabilité » dans la diffusion de « la division et de la haine entre les peuples ».
Madrid a salué le décès de Ben Laden, en estimant qu’il n’était toutefois « pas décisif » dans la lutte contre le terrorisme.
En effet, malgré les élans de soutien et de joie, certains responsables politiques ont admis que cette annonce n’allait pas enrayer le problème du terrorisme et que les luttes à mener contre toutes « les formes de violences et de terreur » allaient continuer.
Le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, a déclaré hier sur RTL que la mort du chef d’Al-Qaida, Oussama Ben Laden, était « un événement considérable pour le monde entier ». Ce dernier a espéré que cela pourrait jouer « positivement » sur le sort des journalistes français otages en Afghanistan.

Céline Tabou


Kanalreunion.com