Moyen-Orient et Afrique du Nord

Les Etats-Unis accusent l’Egypte et les Emirats de bombarder la Libye

Une région déstabilisée par les manoeuvres des Occidentaux

Témoignages.re / 27 août 2014

L’Armée américaine pense que les gouvernements d’Egypte et des Emirats arabes unis (EAU) sont responsables des frappes aériennes qui ont ciblé dernièrement des factions islamistes en Libye, a affirmé le porte-parole du Pentagone cité mercredi par des médias libyens.

Washington lance des accusations très graves visant deux alliés, en particulier l’Egypte, le pays le plus peuplé du Moyen-Orient. Dans une déclaration à la presse, l’Amiral John Kerby a évoqué certains détails qui ont renforcé les soupçons de l’administration du président Barack Obama sur l’implication de ces deux pays dans les raids contre Tripoli.

Par ailleurs, le secrétariat d’Etat américain a reconnu mardi pour la première fois que les frappes aériennes ont été menées dernièrement par l’Egypte et les Emirats en Libye, ont rapporté ces mêmes médias libyens.

« Nous savons que ce sont les Emirats et l’Egypte qui ont mené ces derniers jours des frappes aériennes en Libye », a indiqué aux journalistes la porte-parole du département d’Etat américain, Jane Sky .

On rappelle que Washington s’abstenait jusqu’à présent d’accuser directement l’Egypte et les Emirats d’avoir mené ces raids aériens qui ont ciblé des groupes armés islamistes libyens dans la capitale, Tripoli.

Un responsable américain avait révélé sous l’anonymat au journal "New York Times" que les Emirats arabes unis avaient effectué secrètement des frappes aériennes contre des groupes islamistes armés en Libye avec le soutien de l’Egypte.


Kanalreunion.com