Moyen-Orient et Afrique du Nord

Les talibans font évader 500 détenus

La grande évasion sous le nez de l’OTAN en Afghanistan

Céline Tabou / 26 avril 2011

L’Agence France Presse a relaté l’évasion de près de 500 détenus de la principale prison de Kandahar, dans le sud de l’Afghanistan. Ces derniers sont passés par un tunnel de 320 mètres de long, creusé depuis cinq mois par des insurgés. Les prisonniers sont sortis de la prison dans la nuit de dimanche à lundi.

La prison de Kandahar avait déjà été le théâtre d’une spectaculaire évasion le 13 juin 2008. Un commando de talibans l’avait prise d’assaut, et près de mille prisonniers, dont une moitié de talibans, avaient pris la fuite. Il s’agit aujourd’hui de la seconde évasion massive en trois ans. Après la première évasion, des millions de dollars avaient été dépensés pour renforcer la sécurité dans cette prison qui est la plus grande de la partie sud du pays.

Provocation lancée aux autorités afghanes et à l’OTAN.

Mais cette évasion met surtout en évidence les faiblesses du gouvernement de Kaboul dans le sud de l’Afghanistan, en dépit des nombreuses aides financières et soutien militaire lancés par la communauté internationale. Le porte-parole de la présidence Waheed Omar a admis « c’est un coup dur. Une évasion de cette ampleur pointe évidemment une vulnérabilité ».
« C’est un revers majeur pour les forces afghanes et internationales qui ont revendiqué récemment des succès contre les talibans », a souligné Waheed Mujhda, un expert de l’insurrection basé à Kaboul, cité par l’agence Reuters. Cette évasion intervient alors que les forces américaines espèrent entamer leur retrait d’Afghanistan d’ici juillet prochain et confier la responsabilité de la sécurité du pays aux seules forces afghanes.
Tooryalai Wesa, gouverneur de la province de Kandahar, a déclaré à la presse que 478 détenus avaient réussi à s’évader en raison de la « négligence » des forces de sécurité afghanes. L’OTAN tente d’affirmer le gouvernement du président Hamid Karzaï à Kandahar, ancien fief des talibans.

Les insurgés talibans toujours actifs

D’après l’AFP, la prison de Sarposa, abritant 1.200 détenus, avait ainsi vu sa sécurité renforcée et ses procédures revues. En 2008, déjà, les talibans avaient réussi à libérer 900 prisonniers lors d’une attaque spectaculaire menée par des insurgés à moto et deux kamikazes. L’un s’était fait exploser devant la porte de la prison, l’autre avait ouvert une brèche dans l’un des murs.
Tous militants talibans à l’exception d’un criminel de droit commun, les insurgés talibans, qui combattent le gouvernement de Kaboul et ses alliés occidentaux depuis qu’ils ont été chassés du pouvoir, ont revendiqué l’évasion, affirmant avoir creusé le tunnel durant cinq mois et avoir réussi à libérer 541 des leurs, dont 106 commandants.
Dans un communiqué, les talibans ont déclaré que « les moudjahidines ont commencé à creuser un tunnel de 320 mètres vers la prison à partir du côté sud. Il a été achevé au bout de cinq mois, en contournant les postes de contrôle ennemis et la grande route Kandahar-Kaboul qui mène directement à cette prison politique ».

 Céline Tabou 


Kanalreunion.com