Moyen-Orient et Afrique du Nord

Manifestations contre l’intervention militaire française en Libye

Après la révélation de la mort de trois soldats français en service commandé

Témoignages.re / 2 août 2016

Des citoyens ont manifesté à la place des Martyrs, en plein centre-ville de la capitale libyenne, Tripoli, vendredi soir pour protester contre les « ingérences étrangères » dans le pays après la révélation d’une présence militaire française dans l’Est de la Libye.

Les manifestants, qui ont afflué sur la place des Martyrs, ont crié des slogans, comme « la révolution continue… et les traîtres dehors » et « la révolution continue… et al-Sarraj dehors », exigeant que le Conseil présidentiel prenne une position ferme contre cette intervention étrangère. Les manifestants agitaient des banderoles dénonçant « l’intervention française » en Libye dans le contexte des trois sous-officiers français tués dans la région orientale du pays. A Misrata (220 km est de Tripoli), une manifestation a été organisée pour dénoncer la présence militaire française sur le sol libyen et demander la chute du Conseil présidentiel.

Ces mouvements interviennent alors que des patrouilles de sécurité et militaires ont été déployées dans différentes rues et places de la capitale Tripoli aux premières heures de ce vendredi matin, à la suite des appels lancés par les partisans de l’ancien Mufti, Saddock al-Gharyani, pour manifester contre « l’ingérence étrangère » en Libye.

Les résidents de la ville contactés ont indiqué avoir vu un grand nombre d’hommes portant les uniformes de la police et de l’armée dans les rues qui mènent à la Place des Martyrs, connue comme le haut lieu des manifestations qui se déroulent à Tripoli.

De son côté, la chaîne de télévision « al-Tanassouh » dirigée par le fils de Saddock al-Gharyani, Souhail, a lancé des invitations à manifester sous le slogan « alerte, alerte », vendredi après-midi pour dénoncer « l’agression française » et « ses agents à l’intérieur et à l’étranger ».


Kanalreunion.com