Moyen-Orient et Afrique du Nord

Maurice qualifie de crimes de guerre l’agression israélienne contre la Palestine

Nouvelle prise de position contre une guerre coloniale

Témoignages.re / 28 juillet 2014

Le ministre mauricien des Affaires étrangères, Arvin Boolell, a assimilé dimanche soir à des crimes de guerre l’agression israélienne contre le peuple palestinien, s’interrogeant sur l’éventualité de poursuites contre cet Etat devant la Cour pénale internationale.

« Même si Israël n’a pas signé le statut de Rome, le Conseil de sécurité des Nations unies ne peut-il pas loger une plainte contre ce pays, comme il l’a fait contre le Soudan ?, s’est notamment interrogé M. Boolel lors d’un forum public.

Il a rappelé que le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, avait soutenu que ce qui se passe en Palestine constitue un crime contre l’humanité.

« Nous condamnons les attaques meurtrières contre des hôpitaux, des écoles et le blocage des issues où les Palestiniens peuvent se réfugier. Plus d’un millier de Palestiniens, dont une majorité de femmes et d’enfants, sont morts dans ces attaques », a-t-il déploré.

M. Boolell a rappelé que Maurice avait toujours soutenu le droit des Palestiniens à obtenir un Etat de droit pour vivre en coexistence pacifique avec Israël.

« Nous avons toujours soutenu le retour aux frontières de 1967, d’avant la guerre des Six Jours », a-t-il affirmé.

Les manifestations en faveur des Palestiniens se sont poursuivis ce weekend dans plusieurs régions de l’Ile Maurice pour culminer dans la capitale Port-Louis.

Durant ces manifestations, un appel a été lancé au Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam, pour qu’il boycotte le Sommet Etats-Unis/Afrique, prévu le mois prochain aux Etats-Unis.


Kanalreunion.com