Moyen-Orient et Afrique du Nord

Mort mystérieuse du plus important transfuge rallié aux rebelles

Libye

Témoignages.re / 30 juillet 2011

Le général libyen Abdel Fatah Younès, ancien responsable du régime du colonel Mouammar Kadhafi qui s’était rallié à la rébellion, a été assassiné ce jeudi à Benghazi, quartier-général des rebelles.

Le général Younès a été tué par un groupe d’hommes armés après avoir été convoqué pour un interrogatoire à Benghazi, pour discuter de sujets « concernant les affaires militaires ». Deux colonels de l’armée rebelle ont été abattus en même temps. Le président du Comité national de transition (CNT) a annoncé que le chef du groupe d’assassins a été arrêté, rejetant indirectement la mort de Younès sur les forces loyales au régime de Mouammar Kadhafi. Il a précisé que les corps du général Younès et des deux colonels n’avaient pas encore été retrouvés, après avoir été emportés par leurs tueurs.
La situation était assez confuse jeudi soir à Benghazi, d’autant plus que d’autres hommes armés ont essayé de pénétrer dans l’hôtel où le chef du CNT donnait une conférence de presse pour annoncer la mort du général Younès. Le groupe de soldats se dirigeait vers l’hôtel en tirant en l’air, mais a été empêché d’y pénétrer alors que les journalistes étaient évacués.
Abdel Fatah Younès était présenté, avant son ralliement à la rébellion, comme le numéro deux du régime du colonel Kadhafi, occupant notamment les fonctions de ministre de l’Intérieur. Il avait participé au coup d’État qui avait porté le colonel Kadhafi au pouvoir en 1969.

(Source : l’Humanité)


Kanalreunion.com