Moyen-Orient et Afrique du Nord

Mouammar Kadhafi est mort

Une nouvelle diffusée hier dans le monde

Témoignages.re / 21 octobre 2011

La nouvelle du décès du colonel Kadhafi a été annoncée hier. Il aurait été visé par un raid de l’OTAN avant d’être cueilli par des rebelles et de succomber à ses blessures. Voici les réactions de quelques Occidentaux et leurs alliés.

Symbole du régime de Mouammar Kadhafi, la ville de Syrte est tombée aux mains des troupes du CNT après plusieurs semaines de combats armés contre les pro-Kadhafi. L’ancien leader libyen a été abattu dans son fief lors d’un échange de tirs avec les forces pro-Conseil national de Transition.
Abdel Hafez Ghoga, porte-parole officiel du CNT à Benghazi, a annoncé « au monde que Kadhafi est mort aux mains des révolutionnaires ». Le chef de l’État français, après avoir accueilli l’ex-leader, a annoncé : « C’est un moment historique, c’est la fin de la tyrannie et de la dictature. Kadhafi a rencontré son destin ».
De son côté, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est réjoui jeudi 20 octobre de cette annonce, y voyant « une transition historique pour la Libye ». Ce dernier a ajouté : « Le chemin à parcourir pour la Libye et son peuple va être difficile et rempli de défis. Le moment est maintenant venu pour tous les Libyens de se rassembler ».
En effet, selon les pays occidentaux, notamment ceux impliqués dans l’intervention de l’OTAN, la mort de Kadhafi va marquer « la fin du conflit ». Après les réactions de la France, le Premier ministre britannique, David Cameron, a indiqué que « C’est un jour où il faut se souvenir des victimes de Kadhafi », étrangères comme libyennes. Ce dernier s’est lui aussi dit « fier du rôle joué » par son pays dans la chute du « dictateur brutal », dont la disparition « renforce les chances pour les Libyens de se forger un avenir fort et démocratique », a révélé l’“Agence France Presse”.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Alain Juppé est fier du "rôle tenu par son pays dans la chute de la dictature".
    Le Président Sarkozy, "champion du monde des droits de l’Homme" (Brice Hortefeux), s’était déclaré "heureux et honoré de recevoir le Colonel Kadhafi" à Paris en Décembre 2007 (à voir sur Youtube). Ce dernier était le bienvenu et "pouvait s’essuyer les pieds sur la France comme sur un paillasson", selon les mots de la Secrétaire d’Etat Rama Yade.
    En 1979, Giscard était également "satisfait" d’avoir accueilli l’Ayatollah Khomeini à Naufles- le- Château.
    Finalement, comme d’habitude, "tout le monde il est content et fier". Tant mieux !
    Mais cette victoire en Libye, qui est également celle des salafistes et des combattants d’AlQaida, omniprésents dans les structures de commandement, sera difficile à gérer et des lendemains imprévisibles sont à redouter en Afrique du Nord et en Afrique sahélienne, comme l’écrit un éditorialiste du quotidien algérien Alwatan.
    Au fait, que deviennent les quatre otages français détenus par l’Aqmi au Sahel ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • On pourra dire ce que l’on veut, sur l’opportunisme affiché ET avoué des capitales occidentales qui auront tour à tour les GRANDES amies du "Berger de l’Afrique", puis les GRANDS défenseurs de la démocratie (?) face au "boucher de Syrte", alléchées qu’elles étaient par l’odeur (nauséabonde) des pétro-dollars. A titre personnel, je n’éprouve AUCUN regret pour ce misérable, qui a eu apparemment une fin très pénible,violente, et humiliante aux mains de Lybiens assoiffés de colère, de vengeance et de mort, le résultat de ce qu’il a semé au cours de ses 42 années de dictature.
      Espérons que la fin de Sarkozy ne se limite qu’à une très pénible, violente et humiliante défaite le 6 main 2012 aux mains de Français assoiffés de colère, de vengeance et de mort... politique.

      Article
      Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com