Moyen-Orient et Afrique du Nord

« Nous rechercherons une solution politique à la crise libyenne »

Visite du président de la Commission de l’Union africaine en Europe

Témoignages.re / 6 juin 2011

La Libye est un pays d’Afrique, il ne faut pas chercher à l’écarter du continent auquel elle appartient en la rattachant au Moyen-Orient, car les conséquences de sa crise vont se répercuter d’abord sur les pays voisins, a déclaré mercredi à Bruxelles le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse à l’issue de la cinquième réunion conjointe des Commissions de l’UA et de l’Union européenne (UE), Jean Ping, président de la Commission de l’Union africaine, a condamné ceux qui cherchent à faire une séparation entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne « à l’occasion des révolutions dites du Printemps arabe ».
« Nous rechercherons une solution politique à la crise libyenne »,
a déclaré M. Ping.
Il a rencontré mardi à Bruxelles le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, le Secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, et la Haute représentante de l’UE pour la Politique extérieure et de sécurité commune (PESC), Mme Catherine Ashton.
La feuille de route proposée par l’UA, bien avant l’adoption de la résolution 1973 de l’ONU, préconise la mise en place en Libye d’une période de transition vers la démocratie avec la participation du guide libyen Mouammar Kadhafi.
Au cours de la même conférence de presse, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a souligné le haut niveau de convergence entre les deux Commissions de l’UA et de l’UE au cours des travaux de la réunion conjointe.
Il a indiqué que l’UA et l’UE vont poursuivre ensemble les ambitions dans la lutte contre la pauvreté, la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), la lutte contre le changement climatique et la promotion de la paix, de la sécurité et des droits de l’Homme.
« Développement et démocratie doivent aller de pair », a affirmé M. Barroso.
Il a affirmé que l’UE ne cherche pas à imposer à l’Afrique son modèle d’intégration politique et économique, mais le propose comme modèle pour le développement et la paix en Afrique.


L’ONU visite une église bombardée à Tripoli

Les autorités libyennes ont organisé vendredi, pour une délégation d’organismes des Nations unies — OIM, PAM, UNHCR —, une visite de l’église orthodoxe endommagée par les bombardements effectués dans la nuit de mercredi à jeudi par l’aviation de l’OTAN.
L’église et ses installations annexes ont été touchées par les bombardements qui visaient une caserne située sur la route “Assouani”, dans la banlieue Sud-Ouest de la capitale Tripoli.
Le Révérend Timo Thaos Bichara Adly, pasteur de cette église, qui a reçu la délégation, s’est insurgé contre les actes commis par les forces militaires occidentales en Libye — destruction de biens, massacres et intimidation de citoyens innocents —, qui, selon lui, sont prohibés par toutes les religions célestes.


Kanalreunion.com