Moyen-Orient et Afrique du Nord

Palestine : poursuite de la colonisation

Lancement de 455 logements qui s’ajoutent au 2.500 en chantier dans les colonies

Témoignages.re / 8 septembre 2009

Tel Aviv a donné son feu vert lundi à la construction de 455 nouveaux logements dans des colonies de Cisjordanie occupée. 2.500 sont déjà en chantier dans ces mêmes colonies. Mais pour certains colonialistes extrémistes, cela n’est pas suffisant…

Le gouvernement de Benjamin Netanyahu, aux affaires depuis mars, n’avait encore approuvé aucune mise en chantier dans les implantations israéliennes en territoire palestinien.
Dans un communiqué, le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat a souligné que cette décision « annulait par avance tout effet d’un gel éventuel » des colonies.
Le sujet des colonies est à l’origine de tensions sans précédent entre Israël et Washington. La décision d’accorder de nouveaux permis avait été dévoilée dès vendredi, suscitant la désapprobation de la Maison blanche.
Mais, en Israël, cette mesure est interprétée comme une tentative du Premier ministre d’amadouer les partisans des colons au sein de son gouvernement et du Likoud, son parti, avant d’accepter un moratoire sur les constructions.
Un haut responsable du gouvernement Netanyahu a déclaré que cette annonce de nouveaux logements marquait une étape dans la mise en oeuvre d’un ensemble de mesures incluant "de très sévères limitations à la croissance des implantations, un possible moratoire".
L’ancienne ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, chef de file de l’opposition, a ironisé sur l’"os jeté aux colons" par Benjamin Netanyahu. Approuver la construction de nouveaux logements avant un gel revient à "construire un igloo en plein été", a ajouté la dirigeante du parti centriste Kadima.
Le Premier ministre israélien s’est jusqu’ici refusé à geler totalement le développement des colonies, comme l’exige la "feuille de route" adoptée en 2003 et comme le réclame Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, avant de reprendre les pourparlers interrompus depuis décembre.
Benjamin Netanyahu campe sur le principe de la "croissance (démographique) naturelle" des familles de colons. Ceux-ci sont au nombre de 300.000 environ répartis dans une centaine d’implantations en Cisjordanie et de 200.000 à Jérusalem-Est.
Deux mille cinq cents logements sont actuellement en chantier, à des étapes diverses, dans les colonies et le gouvernement n’a pas l’intention d’interrompre les travaux.
La liste des autorisations délivrées par le ministère de la Défense montre que les nouveaux logements seront construits dans des régions qu’Israël a déjà souhaité conserver dans le cadre d’un futur accord avec les Palestiniens.



Kanalreunion.com