Moyen-Orient et Afrique du Nord

Qui avait intérêt à faire taire définitivement Kadhafi ?

« Avec les compliments du guide »

Témoignages.re / 21 octobre 2017

Un ouvrage vient d’être publié au sujet de ce que ses auteurs qualifient de scandale d’Etat le plus grave de toute l’histoire de la Ve République : les soupçons de financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy par le régime du colonel Kadhafi. 4 ans plus tard, Nicolas Sarkozy prenait l’initiative de lancer une guerre contre la Libye qui aboutit à l’exécution du colonel Kadhafi. Depuis, le pays est en ruine à cause d’un état de guerre permanent.

JPEG - 11.6 ko

Les auteurs de ce livre le qualifient de scandale d’Etat le plus grave de toute l’histoire de la Ve République, il s’agit des soupçons de financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy par le régime du colonel Kadhafi, et des méthodes utilisées pour faire taire la presse et la justice. En 2011, Nicolas Sarkozy a poussé à la guerre contre la Libye, dirigée par Kadhafi. Cette guerre allait aboutir à la chute du régime et à la mort du financeur suspecté de la campagne de l’ex-président de la République.

Deux journalistes, Fabrice Arfi et Karl Laske, ont enquêté sur cette affaire pendant plusieurs années. Fabrice Arfi travaille à Mediapart, le journal en ligne qui a révélé l’affaire à quelques semaines de l’élection présidentielle de 2012. Il était l’invité le 18 octobre dernier de l’émission « L’Instant M » de France Inter.

Cet ouvrage rappelle les pressions subies par la presse de l’époque, avec par exemple un dossier déjà monté donnant des éléments sur cette affaire dans un numéro du Point et retiré à la dernière minute à la suite d’un échange entre la direction du journal et le pouvoir.

Fabrice Alfi rappelle aussi la présence de militaires français à Syrte, ville où Kadhafi était assiégé, au moment de la capture de l’ancien dirigeant libyen. Il constate que les images diffusées montrent l’arrestation de Mouamar Kadhafi, puis son cadavre. Le mystère reste sur ce qui s’est passé, qui a pressé sur la gachette ? Sur ordre de qui ? Une chose est sûre, Kadhafi ne pourra plus parler.

Cette émission peut encore être écoutée à l’adresse suivante.

Voir en ligne : https://www.franceinter.fr/emission...