Moyen-Orient et Afrique du Nord

Tout va bien en Afghanistan !

Témoignages.re / 12 août 2011

Tout va bien en Afghanistan.
Tout va même de mieux en mieux.
Si des soldats se font tuer, si des civils Afghans, parfaitement innocents et "protégés" par l’OTAN sont massacrés par les bombardements de l’OTAN, ce n’est pas grave, ils meurent pour que leur pays soit gouverné démocratiquement… par une bande de prévaricateurs, corrompus, trempant dans le trafic de drogue !
Comment une telle évidence ne transporterait-elle pas d’enthousiasme tous les amoureux de la démocratie ?

Tout va bien ! Les barons de la drogue, amis du président Karzaï, massacrent nos soldats, qu’à cela ne tienne ! On leur fera de belles funérailles. La mine confite en fausse dévotion, on parlera de service rendu à la patrie, du sens de l’honneur, etc.!

Balivernes !

L’Occident est en Afghanistan parce que le sous-sol de ce pays regorge de richesses jamais exploitées et rien d’autre ! Et si tout le monde s’y est rué sans se faire prier c’est parce que MM. Dick Cheney, Donald Rumsfeld et leur homme de paille, G.W. Bush ont réussi à faire avaler à tous ces Occidentaux, le concept "original" d’une guerre anti-"Al-Quaïda" présentée comme un "nécessaire coup de pied dans la fourmilière". En clair, on ne sait rien de l’ennemi à frapper mais on tape et après on regarde ce qui se passe.
Quand ce type de raisonnement est tenu par ce bon gros balourd sympathique d’Obélix, on rigole parce qu’on sait que c’est pour "de rire", précisément. Quand ce type de raisonnement est tenu par des gouvernants cupides (mais loin d’être stupides) capables de faire gober au monde entier la fable des AMD (armes de destruction massive-IRAK) et que nombre de nos gouvernants européens entonnent le même discours mensonger, on ne peut qu’être emplis d’effroi et de colère car, là, on joue avec la vie des gens.
Le 14 juillet 2011, France Inter a rendu compte du rapport mi-annuel de la Mission d’assistance de l’ONU en Afghanistan :
Le nombre de victimes civiles afghanes a augmenté de 15% au premier semestre de cette année, ont indiqué les Nations Unies dans leur rapport mi-annuel paru jeudi à Kaboul.

Davantage de victimes civiles

« La MANUA (la Mission d’assistance de l’ONU en Afghanistan) a enregistré la mort de 1.462 civils au cours des six premiers mois de 2011, une augmentation de 15% par rapport à la même période de 2010 », indique le rapport.
Le rapport attribue 80% des morts civils aux attaques lancées par les insurgés talibans et les autres groupes armés opposés au gouvernement afghan.
Quelque 14% des morts sont imputés aux forces pro-gouvernementales, une baisse de 9% par rapport à la même période de l’année dernière et 6% restent non attribués, précise le rapport.
Les tendances majeures qui ont conduit à l’augmentation du nombre de victimes civiles, selon le rapport, ont été multipliées suite à la généralisation des engins explosifs improvisés, aux attentats suicides, à l’intensification des exécutions ciblées, à l’augmentation des combats au sol et à la hausse du nombre de victimes civiles dans les bombardements aériens. Les forces commandées par l’OTAN recourent souvent aux frappes aériennes lors des opérations militaires contre les talibans en Afghanistan.
Selon le rapport, la MANUA a aussi enregistré 2.144 blessés au cours du premier semestre de cette année en Afghanistan, soit une augmentation de 10% par rapport à la même période de l’année précédente ».

La question à se poser

Après de tels résultats, pas de quoi bomber le torse.
Bombarder des civils sous prétexte de leur apporter la démocratie, quelle belle idée !
D’après vous, si vous étiez Afghan vivant en Afghanistan, auriez-vous réellement le sentiment que de tels soldats sont là pour vous protéger ?
Se faire haïr de ceux qu’on est supposé protéger, voilà une stratégie à laquelle il nous est demandé de souscrire ; à nos soldats de mourir et aux civils Afghans de remercier les bombes occidentales qui les tuent.
Pour se consoler, ils peuvent toujours chanter ces vers de "La Marseillaise" :
« Entendez-vous dans nos campagnes
« Mugir ces féroces soldats ?
« Ils viennent jusque dans vos bras.
« Égorger vos fils, vos compagnes ! »
Et, s’il vous plaît, par pitié, qu’on ne vienne pas nous chanter la complainte du féroce taliban islamiste ! Leur nombre est évalué, par les experts de l’OTAN, à 25.000 tout au plus, disséminés sur un territoire d’une superficie comparable à la France mais peuplé de plus ou moins 20 millions d’habitants.
Refuser de se demander pourquoi et comment moins de 1% du peuple Afghans peut, non seulement terroriser tous les autres et tenir tête aux armées les plus puissantes et les mieux équipées du monde, ne revient-il pas à se boucher les yeux soi-même ?
Et si nos grands stratèges refusent de poser la question, c’est sans doute parce que ce qui les conduit à nous imposer cette guerre recouvre des intérêts n’ayant rien à voir avec le bonheur des enfants, des femmes et des hommes vivant en Afghanistan.

 Aimé Habib 



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Le capitalisme à besoin de guerres et donc d’ennemis pour survivre.

    25 000 talibans, c’est pas beaucoup mais ça nous suffit. Les soldats tués ça montre que l’ennemi est méchant et qu’il faut le combattre.

    La seule chose qui mettra fin à cette guerre ce sera le poids des opinions publiques qui prendra conscience que c’est une guerre coloniale qui coute très cher et est inutile. Le handicap, c’est que les capitalistes envoient des pros de la bagarre et donc le peuple s’en fout.
    En Algérie ou au Vietnam c’est les appelés qui ont été envoyées au combat, et là ça change tout. Lorsque les enfants du peuple se font tuer pour rien, le peuple descend dans la rue.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com