Nouvelles d’Afrique

Afrique : Un nouveau rapport recommande de porter une plus grande attention à la prévention des conflits

La sécurité en Afrique 2013 | Reprendre des initiatives pour la paix

Témoignages.re / 14 février 2014

Le dernier rapport établi par Think Security Africa (TSA, Envisagez des mesures de sécurité en Afrique) suscite des préoccupations quant à la montée brutale des conflits civils et l’augmentation consécutive des transferts inconstitutionnels du pouvoir prévus et effectifs. Ces incidents ont doublé entre 2011 et 2013.

LONDRES, Royaume-Uni, 12 février 2014/African Press Organization (APO)

Fondé sur des évaluations de l’évolution de la situation en matière de sécurité entre 2011 et 2013, le rapport s’appuie sur des cartes, des graphiques et d’autres supports visuels pour proposer une approche nuancée de la sécurité sur la scène africaine contemporaine.

« Si l’on veut renforcer la sécurité en Afrique, nous devons d’abord mieux la comprendre. Ce rapport a pour but de rendre plus tangibles les questions souvent confuses et comportant un caractère fortement émotionnel. Ce sont des problèmes quotidiens qui entraînent les conflits les plus importants en Afrique, et nous devons vraiment commencer à utiliser ces informations qui nous permettront d’empêcher une dangereuse escalade de la violence. On ne peut pas laisser la situation qui prévaut actuellement en RCA se reproduire dans d’autres régions et ce rapport propose à cet effet quatre possibilités de réponses », affirme Adunola Abiola, fondatrice de Think Security Africa.

La sécurité en Afrique 2013 | Reprendre des initiatives pour la paix accorde une attention particulière aux incidents en lien avec le conflit national ou sous-national, l’insécurité transfrontalière, la sécession, le coup d’État, l’instabilité politique, le conflit de faible intensité, le terrorisme, l’insécurité maritime et les protestations et les grèves dans tout le pays.

Le rapport établit un lien entre la tendance à la hausse d’un coup d’État prévu et réel et la guerre civile en Afrique. Le rapport explore également le lien existant entre l’insécurité transfrontalière et les conflits d’intensités différentes.

L’une des conclusions les plus pertinentes du rapport en matière de stratégie politique a révélé que la forme de violence la plus grave se produit le plus souvent lorsque les États sont confrontés à des difficultés en lien avec les trois aspects suivants en même temps : la chaîne de commandement nationale, la gestion de la société, et la préservation de l’intégrité territoriale.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2014/...


Kanalreunion.com