Nouvelles d’Afrique

Centrafrique : MINUSCA condamne des attaques contre des civils

Droits humains

africanpressorganization / 2 mai 2014

Des groupes armés ont perpétré, le 26 avril, dans les localités de Nanga-Boguila et de Bodjomo, dans la préfecture de l’Ouham-Pende, des attaques ayant entrainé la mort de 22 personnes, dont trois membres de l’ONG international Médecins sans Frontières, plusieurs blessés et la destruction de nombreuses habitations.

BANGUI, République Centrafricaine, 30 avril 2014/African Press Organization (APO)

Le 28 avril 2014, un convoi de personnes déplacées en direction du Nord a été également attaqué et deux civils tués, aux environs de Dikissou, dans la préfecture de la Nana Grebizi. L’endroit qui leur servait d’abris a aussi été saccagé et pillé.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) condamne ces attaques contre les civils, qui sont inacceptables. Les auteurs de ces actes, individus ou groupes armés, doivent impérativement arrêter ces violences aveugles et délibérées qui exacerbent les souffrances des populations, aggravent l’instabilité et compromettent les efforts de paix et de réconciliation.

« La République centrafricaine est à nouveau le théâtre d’une résurgence de la violence », souligne le Représentant spécial du Secrétaire général, le Général Babacar Gaye. « La MINUSCA invite le Gouvernement à mener une enquête afin que les responsables soient présentés devant la justice. Elle exhorte, par la même occasion, tous les responsables politiques, religieux et communautaires, ainsi que les media, à œuvrer davantage à l’apaisement des relations intercommunautaires et à s’abstenir de toute incitation à la haine. Elle encourage également le peuple centrafricain, épris de paix et de tolérance, à œuvrer à la construction d’une Centrafrique unifiée ».

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2014/...


Kanalreunion.com