Nouvelles d’Afrique

Coup d’envoi pour les recensements nationaux de l’agriculture en Afrique francophone

africanpressorganization / 7 novembre 2016

Une table ronde régionale à Dakar pour diffuser de nouvelles lignes directives de la FAO sur les normes internationales en matière de collecte de données agricoles.

Pilotés par les pays, les recensements nationaux de l’agriculture commenceront bientôt en Afrique, en vue de recueillir des statistiques sur le secteur agricole.

Pour appuyer ce processus, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), avec l’appui de l’École nationale de la statistique et de l’analyse économique (ENSAE), organise une table ronde régionale sur le Programme mondial de recensement de l’agriculture 2020 (WCA 2015-2020).

La table ronde régionale, qui se tiendra du 7 au 11 novembre à Dakar (Sénégal), est la troisième session d’une série de rencontres régionales destinées à présenter et diffuser un ensemble de lignes directrices, qui ont été mises à jour pour aider les gouvernements à améliorer leur recensement national de l’agriculture.

Ces nouvelles directives ont été élaborées par l’Équipe des recensements et enquêtes agricoles de la FAO, qui fait partie de la Division des statistiques, suite à une revue des expériences nationales et à des consultations avec un grand nombre de parties prenantes.

« Nous sommes actuellement en train de les déployer parmi les pays Membres de la FAO à travers huit tables rondes régionales. Les ateliers aideront les pays à mieux comprendre les nouvelles approches et méthodologies de collecte de données comme recommandées par la FAO dans le cadre de ce nouveau programme de recensement », explique Jairo Castano, Chef de l’Équipe des recensements et enquêtes agricoles de la FAO.

Accélérer la croissance agricole

Les recensements agricoles revêtent une importance stratégique particulière en Afrique, où 54,2 pour cent de la population dépendent de l’agriculture et où la production alimentaire, la sécurité alimentaire et la résilience au changement climatique constituent des priorités essentielles en raison de la croissance démographique rapide. Les gouvernements africains ont besoin d’informations exactes sur l’agriculture afin d’évaluer la composition, la répartition et la croissance potentielle du secteur agricole, ainsi que pour appuyer des décisions éclairées pouvant conduire à investir davantage dans les activités du secteur agroalimentaire.

« Vingt-deux pays africains ont entrepris des recensements agricoles lors de la série de recensements de 2010 qui couvrait la période 2005-2015. Nous nous attendons à enregistrer un nouveau record du nombre de pays dans la série de recensements de 2020, car 27 pays entreprennent déjà ou prévoient d’entreprendre un recensement de l’agriculture », explique Eloi Ouédraogo, expert de la FAO chargé des statistiques pour l’Afrique.

Les informations recueillies fourniront une image exacte du secteur agricole et une base d’échantillonnage fiable pour les enquêtes agricoles en cours. En recueillant des données structurelles sur l’agriculture, tels que le nombre, la taille et la répartition des exploitations, le régime foncier, l’utilisation des terres, la superficie cultivée, les taux d’exploitation, l’irrigation, les effectifs du cheptel, les machines et l’équipement, ainsi que les caractéristiques sociodémographiques, le travail et autres efforts, les recensements de l’agriculture peuvent fournir des informations utiles aux gouvernements et à leurs secteurs agricoles.

À propos du Recensement mondial de l’agriculture 2020

Les recensements de l’agriculture sont considérés comme la source d’informations la plus importante et la plus complète sur l’agriculture. Le Programme mondial de recensement de l’agriculture 2020 a été publié en 2015 et couvrira la période de recensement 2016-2025.

Les nouvelles lignes directives ont été élaborées dans le cadre de ce Programme de la FAO. Elles aideront les pays Membres à harmoniser leurs données, rendant ainsi possibles les analyses comparatives et les points de référence entre pays et facilitant l’identification des meilleures pratiques.

Les pays qui adoptent les lignes directrices du Programme mondial de recensement de l’agriculture 2020 bénéficieront de méthodologies novatrices et rentables, ainsi que de conseils sur l’intégration des programmes de recensement et d’enquête et une meilleure diffusion des données du recensement pour prendre des décisions stratégiques éclairées.

Pendant la réunion de Dakar, les plans nationaux de mise en œuvre de la prochaine série de recensements et d’enquêtes agricoles seront également examinés.


Kanalreunion.com