Nouvelles d’Afrique

Déploiement à Tombouctou de la dernière équipe d’Observateurs de Droits de l’Homme de la MISMA

Mali

Témoignages.re / 18 juin 2013

A la suite du déploiement, le 7 juin 2013, d’une première équipe d’observateurs des droits de l’Homme à Gao, la Composante Droits de l’Homme de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA) a procédé, ce Vendredi, 14 juin 2013 au déploiement d’une deuxième équipe à Tombouctou.

L’équipe de Tombouctou comprenant deux dames et deux hommes sera accompagnée par Mme Reine Alapini Gansou, Avocate, professeur de droit, membre de la Commission africaine des Droits Humains et des Peuples, Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l’homme en Afrique et Chef de la Composante Droit de l’Homme de la MISMA. Mme Gansou séjournera à Tombouctou jusqu’au 18 juin 2013 afin de s’assurer des conditions sécuritaires et logistiques du travail des Observateurs.

Les observateurs des droits de l’Homme de la MISMA regagneront Bamako à la fin du mois de juin 2013 pour préparer leur rapport sur l’état de mise en œuvre du droit humanitaire et du droit international des droits de l’Homme au Mali et, plus spécifiquement, sur les violations des droits de l’Homme dans le nord.

Le Représentant spécial de la Présidente de l’Union africaine et Chef de la MISMA, l’ancien Président Burundais Pierre Buyoya, s’est dit satisfait du travail jusque-là, accompli par les observateurs des Droits de l’Homme. « Comme le reste de l’Afrique et de la communauté internationale, nous attendons avec patience votre rapport. Les maliens et tous les africains ont le droit de connaitre la vérité sur la situation des droits de l’Homme au Nord Mali depuis le déclenchement de la crise malienne l’année dernière, » a-t-il ajouté.

Ce déploiement intervient en application des décisions du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine (UA) et des instances compétentes de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), entérinées par la Résolution 2085 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Avant leur déploiement sur le terrain, les Observateurs ont suivi des séances de formation sur la situation politique, sécuritaire et des droits de l’Homme au Mali, notamment la situation des groupes vulnérables (les femmes, les enfants et les personnes déplacées) ; les principes de base et les techniques de surveillance des violations des droits de l’Homme, des prisons et des centres de détention. Elle a également mis le temps à profit lors de leur séjour à Bamako, pour s’entretenir avec les autorités gouvernementales et techniques, les acteurs non étatiques maliens et internationaux œuvrant dans le domaine des droits de l’Homme, les détenus, ainsi que la communauté internationale afin de créer le cadre propice à l’exécution de leur mandat.

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 17 juin 2013/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com