Nouvelles d’Afrique

Deux initiatives sociales africaines valorisées

Dubaï Expo 2020

Témoignages.re / 2 mai 2013

La candidature de Dubaï à l’organisation de l’Exposition Universelle 2020, placée sous le thème « Connecter les esprits, Construire le futur », est fondée sur trois sous-thèmes illustrant les forces en action au cœur du développement mondial : la durabilité (des ressources durables en énergie et en eau), la mobilité (des systèmes intelligents de logistique et de transport), et l’opportunité (de nouvelles voies pour le développement économique). Dubaï Expo 2020 relaie deux initiatives sociales africaines aidant à promouvoir la durabilité au niveau local.

JPEG - 159.2 ko

DUBAI, EAU, 1er mai 2013/African Press Organization (APO)

Au Ghana, Toyola Energy, une entreprise fondée par Suraj Wahab Ologburo, produit des poêles économes en énergie pour les consommateurs ghanéens qui consacrent une grande partie de leurs revenus à l’achat de carburant. Vendu 8 dollars, ce nouveau type de poêle à charbon utilise un tiers de combustible en moins que la plupart des fourneaux existants.

Avec près de 200 000 poêles vendus à ce jour, Toyola Energy a permis de réduire la consommation de charbon de bois au Ghana d’environ 30 000 tonnes par an, réduisant également les émissions de CO² d’environ 150 000 tonnes.

Gina Garbon fut l’une des premières clientes d’Ologburo. Elle aimait tellement son poêle à charbon qu’elle en a commandé 100 pour son étal au marché d’Accra, qui furent très vite vendus. Grâce à ses bénéfices, elle a pu acheter des terres et construire une nouvelle maison. « Ces poêles ont changé ma vie », dit-elle.

En Afrique sub-saharienne, l’entreprise sociale Solar Sister facilite aussi la durabilité et l’autonomie économique en permettant aux femmes vivant dans les zones rurales de créer leurs propres entreprises artisanales dans les technologies propres. Le modèle de vente à domicile basée sur l’énergie solaire fournit à la fois le financement et les stocks - dont les lampes solaires et chargeurs solaires pour téléphones portables - que les femmes vendent ensuite dans leur quartier.

Ce système fournit un revenu aux participants et apporte à la communauté une énergie propre et fiable. « Mes enfants ont besoin de lumière pour étudier et réussir à l’école. Si j’ai l’occasion de gagner un peu d’argent, je peux alors leur donner un avenir meilleur », explique une représentante de Solar Sister.

Solar Sister et Toyola Energy sont deux exemples parmi tant d’autres démontrant la capacité de petites initiatives locales à apporter des changements significatifs bénéfiques non seulement du point de vue de la durabilité mais aussi en termes d’opportunités économiques pour les communautés.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com