Nouvelles d’Afrique

DHL révèle les demandes de livraison les plus curieuses en Afrique

Insolite

Témoignages.re / 22 avril 2013

Dans le contexte concurrentiel mondial actuel, le recours à des sociétés de logistique, qui acheminent le courrier entre les différents pays dans des délais préétablis, devient de plus en plus nécessaire. Partout en Afrique, les capacités des sociétés de logistique ont également évolué de façon exponentielle au cours des 20 dernières années et il est aujourd’hui de plus en plus courant de transporter à travers le continent des « colis » comprenant des animaux vivants, des aliments spécialement cuisinés ou des médicaments d’importance vitale.

LE CAP, Afrique du Sud, 22 avril 2013/African Press Organization (APO)

Revenant sur l’année écoulée, Sumesh Rahavendra, Directeur marketing pour DHL Express en Afrique subsaharienne (http://www.dhl.com), affirme que l’augmentation des demandes de transport de divers animaux menacés mérite d’être signalée, ainsi que certaines demandes personnelles de clients.

Trois rhinocéros

« Un moment marquant en 2012 a été le déplacement de trois rhinocéros noirs menacés du Royaume-Uni jusqu’au parc national du Kilimanjaro en Tanzanie. Le voyage de 10 heures de l’aéroport britannique de Manston jusqu’en Tanzanie, avec une escale de ravitaillement en Italie, s’est déroulé à bord d’un Boeing 757 spécialement aménagé. Les installations spéciales comprenaient des dispositifs de sauvetage ad hoc et des appareils de contrôle de la température de la cabine, et l’équipe de transfert incluait deux soignants de rhinocéros, deux ingénieurs aéronautiques et un vétérinaire spécialisé ». « Il est remarquable que nous utilisions nos capacités de logistique fondamentales pour soutenir des efforts de conservation aussi importants », affirme M. Rahavendra.

À l’échelle mondiale, DHL a aussi récemment livré deux tigres de Sumatra, l’un aux États-Unis et le deuxième en Australie, afin de participer à un programme international de reproduction. Avec moins de 300 tigres de Sumatra aujourd’hui en liberté, le zoo de Londres, ZSL London Zoo, espère élever les tigres dans le cadre d’un programme de soutien à la conservation plus vaste, et a eu recours à l’aide de DHL Express pour transporter ces animaux.

Un gateau d’anniversaire par avion

Outre les demandes susvisées, DHL a également reçu récemment plusieurs requêtes personnelles étonnantes.

Une demande personnelle particulièrement inhabituelle est venue du Nigeria, où un client a payé le prix d’un billet d’avion pour voyager avec un gâteau d’anniversaire d’Abuja à Lagos. Le montant du billet s’élevait à environ trois fois la valeur du gâteau. Le client a particulièrement mis l’accent sur le besoin de livrer le gâteau durant une période particulière de la journée, et était prêt à payer pour cela.

En 2012, un dîner entièrement préparé de cinq plats pour huit personnes pour une fonction au Zimbabwe a été transporté. Cela s’expliquait par le fait que certains aliments n’étaient pas disponibles dans ce dernier pays.

Du matériel médical

La société transporte également régulièrement divers types de matériel médical, en utilisant des produits et des processus spécialisés pour assurer leur viabilité.

« Nous assistons à un besoin de transport transfrontalier et continental accru pour des articles tels que des échantillons de tissus rares, des équipements médicaux d’urgence ou des organes », a expliqué M. Rahavendra. « Nous disposons d’une équipe dédiée qui gère ces types de cargaison (qu’il s’agisse de transporter un cœur de l’Europe jusqu’au Kenya pour une transplantation d’urgence, ou d’acheminer très rapidement une pièce pour un scanner médical important d’un bout à l’autre de la planète, pour réparer une machine ou, encore, comme je l’ai personnellement récemment vu, de transporter des échantillons de tissus d’ Afrique du Sud jusqu’aux États-Unis d’Amérique pour une opération destinée à sauver un petit garçon prénommé Juan souffrant d’une maladie dégénérative rare ».

Les restrictions

Il explique que bien que la société ait répondu à beaucoup de demandes surprenantes et qu’elle transporte tout type de marchandises, allant des lions à des foies, il existe, toutefois, certaines restrictions régissant le transport express mondial. « Nous travaillons avec les douanes et les autorités dans plus de 220 pays dans le monde entier, et chacune d’entre elles applique des régulations différentes concernant les produits que vous pouvez importer et exporter, et des restrictions associées à certains articles », explique-t-il. « Cela signifie que nous ne pouvons transporter n’importe quoi à n’importe quel prix, et que nous sommes soumis à des restrictions sur des articles tels que les bijoux, les métaux précieux, les armes à feu, ainsi qu’à des embargos spécifiques sur des produits dans certains pays ».

De telles restrictions s’appliquent également en vigueur pour protéger le réseau de la société et les civils en général. « Nous acheminons des centaines de millions de colis chaque année et cela implique des mesures de sécurité extrêmement strictes. Bien que nous utilisions notre propre réseau dédié comptant 250 avions et plus de 30 000 véhicules pour acheminer des expéditions, nous avons aussi parfois recours à des avions commerciaux qui transportent des passagers. En plus d’assurer la sécurité de notre propre réseau opérationnel par le biais de scanners, contrôles physiques, caméras, personnel de sécurité et une foule d’autres mesures appliquées chaque jour, nous sommes également responsables du bien-être de nos clients et des consommateurs en général, et nous prenons notre responsabilité très au sérieux ».

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com