Nouvelles d’Afrique

Don de 15 millions d’euros pour promouvoir les énergies renouvelables

Accord Union européenne – Commission de l’océan Indien

Témoignages.re / 10 juin 2013

La cérémonie de signature de la convention de financement d’un programme régional de 15 millions d’euros sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique s’est tenue jeudi au siège de la COI à Maurice à l’occasion de la Journée mondiale de l’Environnement.

Le programme sera mis en oeuvre sur 5 ans par la COI dans les pays bénéficiaires, à savoir l’Union des Comores, Madagascar, Maurice et les Seychelles. La Réunion participera également au programme sur ses ressources financières. Le programme vise à promouvoir le développement, l’investissement et la gestion durable des énergies renouvelables, ainsi que la promotion de l’efficacité énergétique et l’harmonisation des cadres nationaux institutionnels et réglementaires.

Les pays de la COI ont des géographies, économies et secteurs de l’énergie hétérogènes. Les Seychelles sont dépendantes à 95% du pétrole importé. Maurice, pour sa part, importe approximativement 80% de ses besoins énergétiques qui proviennent de combustibles fossiles. Le restant, soit environ 20%, est fourni par les énergies renouvelables disponibles localement. Par ailleurs, l’accès des populations à l’électricité y est supérieur à 90%. La situation est très différente à Madagascar et les Comores, où le bois représente la première source d’énergie des ménages, et où l’accès à l’électricité est limité, surtout en zones rurales. La disparité en termes de mix énergétique est également forte : les énergies renouvelables représentent 60% à Madagascar, 36% à La Réunion, 23% à Maurice, 10-15% aux Comores, pour moins de 5% aux Seychelles.

Quel que soit leur niveau de développement économique, les pays de la COI sont tous fortement vulnérables aux conséquences de l’envolée du prix du pétrole. Or la région dispose d’un vaste potentiel d’énergies renouvelables (hydraulique, solaire, éolienne, géothermique, etc.) insuffisamment exploité. Excepté à La Réunion, les normes en vigueur, entre autre, pour les appareils ou la construction ne sont pas incitatrices aux économies d’énergie et contribuent à la croissance soutenue de la demande en électricité, contraignant régulièrement les pays à de lourds investissements (centrales au charbon, au fuel, etc.).

"Dans ses priorités, l’UE soutient les actions de développement dans le domaine des énergies visant l’accès des populations à une énergie abordable, propre et durable, en cohérence avec les politiques de lutte contre la pauvreté et d’aide au développement des pays tiers. C’est avec cette vision que l’Union européenne apporte son soutien aux pays de la COI à travers un programme régional sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique", a déclaré Alessandro Mariani, Ambassadeur et Chef de la Délégation de l’UE pour Maurice, les Seychelles et l’Union des Comores.

"Le projet Energies renouvelables de la COI, financé par l’UE, vise à aider nos pays membres à avoir accès à des sources d’énergie modernes, efficaces, fiables, diversifiées, et renouvelables. Le potentiel de développement est là. Pour qu’il s’exprime, la COI coordonnera des actions qui toucheront directement le quotidien de milliers d’hommes et de femmes de l’Indianocéanie ", a déclaré, à son tour, Jean Claude de l’Estrac, Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien.

Le Programme de promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique dans les pays de la COI vise à renforcer les cadres institutionnels, réglementaires et technologiques existants et développer les capacités et échanges au niveau national et régional, développer des standards d’efficacité énergétique, et promouvoir les partenariats public-privé à travers un appel à projets pour la réalisation d’installations pilotes.

Le programme a été formulé suite à une large consultation avec les parties prenantes des pays bénéficiaires. Les activités porteront aussi sur la sensibilisation des populations et décideurs nationaux, l’amélioration des connaissances, bases de données et le développement de labels et standards d’efficacité énergétique.

PORT-LOUIS, Maurice, 6 juin 2013/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com