Nouvelles d’Afrique

Doudou Diène inquiet de la fragmentation politique en Côte d’Ivoire

Appel à une justice équitable

Témoignages.re / 13 juin 2013

« Bien que les bases de la reconstruction démocratique de la Côte d’Ivoire soient en place et que le relèvement économique et social se profile, une fragmentation politique profonde demeure », a déclaré mardi l’Expert indépendant Doudou Diène lors de la présentation de son rapport à la vingt-troisième session du Conseil des droits de l’homme, tout en soulignant que la construction d’une démocratie inclusive, appuyée sur une justice équitable, demeurait l’un des défis majeurs pour une sortie durable de la crise.

« La justice est au cœur à la fois de la reconstruction démocratique et de la réconciliation nationale. Elle constitue un élément essentiel pour le retour de l’Etat de droit et pour le retour de la confiance de la population ivoirienne », a rappelé M. Diène, tout en reconnaissant les efforts réalisés par les autorités ivoiriennes pour le renforcement du système judiciaire.

L’Expert indépendant a dit constater que la situation des détenus, notamment celle des personnes emprisonnées à l’issue de la crise postélectorale, demeurait une question critique. La décision récente de transférer à Abidjan des détenus emblématiques, dont Madame Simone Gbagbo, en vue de recevoir des soins est un signal d’apaisement important dont il convient de tenir compte, a-t-il souligné. L’expert a toutefois noté que « la prise en compte du droit à la santé de ces détenus doit être accompagnée de leur droit à la défense, d’être jugés ou libérés ».

Sur le terrain de la réconciliation, l’Expert indépendant a dit espérer une prorogation du mandat de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation dont le mandat arrive à terme en septembre 2013. Cette prorogation pourrait permettre à la Commission de mener à terme les activités contenues dans ses termes de référence.

Dans son rapport au Conseil des Droits de l’Homme, l’Expert Indépendant a également noté l’« urgente nécessité pour la Côte d’Ivoire d’œuvrer pour la stabilité et la paix sociale dans la perspective d’un climat propice aux investissements et au progrès économique et social indispensable à la satisfaction des besoins de base de la population. »

« La Côte d’Ivoire a bénéficié d’une grande prospérité économique. Toutefois l’impact social de cette croissance est encore attendu au niveau du quotidien de l’Ivoirien », a encore rappelé Monsieur Diène.

Ce rapport fait suite à la Conférence internationale sur l’impunité et la Justice équitable en Côte d’Ivoire, qui s’est tenue à l’initiative de l’expert, en février 2013, à Yamoussoukro et à sa récente visite en Côte d’Ivoire du 28 avril au 4 mai 2013. Il est le résultat de ses nombreuses rencontres et consultations avec les acteurs gouvernementaux, les différentes structures politiques, la société civile, le corps diplomatique et les partenaires de coopération de la Côte d’Ivoire, y compris l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire.

L’Expert indépendant a encore insisté sur l’urgente nécessité du dialogue politique et sur des redressements à apporter dans l’organisation des élections, notamment concernant la liste électorale et la réforme de la Commission Electorale Indépendante. Pareilles mesures pourraient davantage inciter les acteurs de l’opposition à être plus attentifs aux appels qui leur sont lancés.

« Le dialogue politique constitue la condition fondamentale du relèvement socio-économique de la Côte d’Ivoire. Son enjeu ultime est de faire du cadre démocratique national le seul terrain crédible du débat politique, de nature à délégitimer le recours à la violence et à conforter une culture de la paix », a déclaré l’Expert indépendant.

Monsieur Diène a, en outre, réitéré ses encouragements envers les autorités ivoiriennes qui ont travaillé à l’amélioration substantielle de la situation sécuritaire dans le pays. L’Expert indépendant a établi un lien étroit entre le rétablissement de la situation sécuritaire, des institutions de la justice et le relèvement socio-économique de la population.

Par ailleurs, l’Expert indépendant a réitéré son appel en faveur de la levée de l’embargo sur les armes imposé à la Côte d’Ivoire. « La levée de l’embargo sur les armes imposé à la Côte d’Ivoire doit faire l’objet d’une révision urgente pour permettre de conforter la sécurité intérieure et de faire face aux risques de déstabilisation inhérents à la crise dans la région sahélo-saharienne ».

GENEVE, Suisse, 12 juin 2013/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com