Nouvelles d’Afrique

Faciliter la circulation des biens et services en Afrique est un enjeu essentiel

Selon DHL au Forum économique mondial sur l’Afrique

APO / 15 mai 2014

Lors du 24ème forum économique mondial sur l’Afrique, les hauts dirigeants planétaires ont notamment débattu de la nécessité d’instaurer une libre circulation des talents et des marchandises à travers l’Afrique, afin de renforcer les activités de façon significative et dynamiser les échanges intra-africains sur le continent.

LE CAP, Afrique du Sud, 15 mai 2014/African Press Organization (APO)

Ce sentiment est notamment partagé par Charles Brewer, directeur général de la branche Afrique sub-saharienne de DHL Express, qui a assisté à ce colloque organisé à Abuja, au Nigeria, du 7 au 9 mai 2014. « Un consensus collectif se dessine entre les dirigeants africains sur le thème de la mobilité en Afrique, ainsi que sur l’importance de rendre plus efficaces les formalités aux frontières et les politiques de visas. Nous observons un bon suivi en particulier en Afrique de l’est et il est impératif de continuer à travailler sur les environnements frontalier et douanier en vue d’étendre le commerce intra-africain », a déclaré M. Brewer.

Celui-ci a par ailleurs précisé que le forum s’était déroulé dans un climat de croissance soutenue au Nigeria, lequel a récemment détrôné l’Afrique du Sud en tant que première économie d’Afrique, engendrant un nouveau surcroît d’intérêt pour les investissements dans ce pays. « L’Afrique figure clairement sur l’agenda mondial. En dépit des questions d’ordre sécuritaire, les représentants délégués et chefs d’État de toutes les parties du monde se sont réunis à Abuja pour débattre de la croissance inclusive en Afrique », a-t-il déclaré.

L’une des visions stratégiques exprimées par un certain nombre de dirigeants africains durant ce forum a concerné la nécessité de recourir à une approche proactive de l’administration des frontières afin de stimuler les échanges entre les différentes régions. La mise en place d’un environnement favorable à une intensification plutôt qu’à une obstruction de l’activité sur le continent a également été évoquée par les différentes parties prenantes.

Reconnaissant que la facilitation des déplacements et la mobilité des talents étaient des facteurs incontournables pour l’intégration et le développement de la région, le Président du Rwanda Paul Kagame, le Président du Kenya Uhuru Kenyatta, ainsi que le Premier ministre du Mali Moussa Mara, ont unilatéralement signé l’Appel à l’action pour la facilitation des voyages et la mobilité des talents, qui exhorte les États africains à œuvrer communément à la mise en place de règles communes et à l’élimination des obstacles à la circulation des personnes.

M. Brewer a ajouté qu’il était également positif de constater que les petites et moyennes entreprises (PME) étaient de plus en plus souvent reconnues comme le principal moteur de la croissance économique en Afrique et qu’elles étaient soutenues à travers tout le continent. « Un tissu croissant de PME créera des centaines de milliers de nouveaux emplois, ce qui est absolument indispensable pour ce continent en pleine expansion, car il s’agit d’un facteur essentiel pour garantir une croissance économique durable ».

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2014/...


Kanalreunion.com