Nouvelles d’Afrique

Fin de la réunion d’urgence des chefs d’état-major de la CEDEAO à Abidjan

Crise au Mali

Témoignages.re / 16 septembre 2012

La réunion d’urgence du Comité des Chefs d’État-major de la CEDEAO (CCDS) qui s’est déroulée sur deux jours, a pris fin le 15 Septembre 2012 à Abidjan, avec un rappel de certaines des propositions de ses deux réunions extraordinaires qui ont eu lieu les 14 et 24 août 2012, respectivement à Bamako et à Abidjan en vue de la résolution de la crise au Mali.

Il s’agit notamment de l’appui de l’Algérie et de la Mauritanie voisines afin de faciliter le déploiement de la Mission de la CEDEAO au Mali (MICEMA).

La réunion, a été convoquée aux fins d’examen d’une demande adressée par le Gouvernement du Mali à la CEDEAO en vue d’un appui pour la reconquête des territoires du Nord et de la lutte contre le terrorisme.

Le CCEM a appelé la CEDEAO et le gouvernement malien à entreprendre une campagne médiatique de grande envergure afin de faciliter une sensibilisation soutenue des populations du Mali ainsi que des Forces armées, sur le déploiement de la Mission.

Les Chefs d’État-major ont invité les autorités maliennes à poursuivre les efforts en faveur d’un dialogue inter-malien avec les groupes rebelles dans le cadre d’une structure nationale de gestion stratégique des résultats afin d’assurer la résolution de la crise.

Les autorités maliennes ont également été invitées à se conformer à la Résolution 2056 de l’ONU portant sur le retrait total du Conseil national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’État (CNRDRE) de la scène politique malienne.

La Résolution 2056 appelle également à la dissolution du CNDRE et exige que ses membres s’abstiennent de toute ingérence dans la politique et dans la conduite des affaires par les autorités de la transition.

A l’ouverture le vendredi 14 septembre 2012, la Commissaire de la CEDEAO chargée des Affaires politiques, de la paix et de la sécurité, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, le ministre délégué auprès du président de la République ivoirienne chargé de la Défense, M. Paul Koffi Koffi et le chef d’État-major de la Côte d’Ivoire, le Général des corps d’armée, Soumaila Bakayoko, ont souligné le caractère sensible et l’importance de la réunion.

Ils ont exprimé la nécessité de répondre aux attentes de la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement en faisant face avec succès aux menaces et aux défis à la paix et à la sécurité dans la région, en restaurant l’intégrité territoriale du Mali et en aidant à assurer une transition pacifique ainsi qu’à revenir à l’ordre constitutionnelle dans le pays.

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 16 septembre 2012/African Press Organization (APO)/

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2012/...


Kanalreunion.com