Nouvelles d’Afrique

« L’Egypte ne doit pas trahir les aspirations démocratiques de son peuple »

Union interparlementaire

Témoignages.re / 2 août 2013

En Egypte, toutes les parties ont la responsabilité de veiller à ce que la violence et les conflits ne remettent pas en cause le combat engagé il y a deux ans pour faire de ce pays arabe un Etat démocratique, a déclaré l’Union interparlementaire (UIP).

Condamnant la violence de ces derniers jours qui a fait des dizaines de victimes, et appelant à l’arrêt immédiat des violences, le Président de l’UIP, Abdelwahad Radi, a exhorté toutes les parties à ne pas perdre de vue ce que la majorité des Egyptiens réclament depuis des années - une société démocratique, libérée de la violence politique et de la répression.

« Les enjeux sont considérables. Trop de gens ont perdu la vie pour que l’Egypte en reste à ce stade. Le pays est à la croisée des chemins et la violence n’est pas la solution. Cela reviendrait à trahir les aspirations démocratiques du peuple égyptien », a déclaré le Président Radi.

Il a appelé toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à travailler ensemble pour façonner l’avenir de l’Egypte. La violence ne doit en aucun cas être une option.

« La démocratie ne peut fonctionner que si elle repose sur le pluralisme politique et la cohésion sociale », a déclaré le Président Radi. « Toutes les composantes de la société égyptienne doivent être associées aux choix qui déterminent l’avenir politique du pays. Cela passe par la libération des opposants, en particulier tous ceux qui ont été élus au Parlement. Cela nécessite en outre de s’engager dans un dialogue politique sans exclusive propre à déterminer ce que sera la prochaine étape, et comment la mettre en œuvre ».

Réaffirmant la nécessité de tenir immédiatement des élections législatives et présidentielles libres et équitables et réitérant l’obligation qu’ont les autorités de faire respecter l’état de droit et de défendre un système judiciaire impartial, le Président de l’UIP a déclaré que le rétablissement de la paix et le respect du droit de réunion en Egypte étaient une première étape essentielle.

GENEVE, Suisse, 29 juillet 2013/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com