Nouvelles d’Afrique

L’Union Africaine appuie une transition pacifique en Egypte

Constitution d’un Groupe de Haut Niveau

Témoignages.re / 11 juillet 2013

La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr Nkosazana Dlamini-Zuma, a annoncé, lundi, la constitution d’un Groupe de haut niveau de l’UA pour l’Egypte. Le groupe se compose d’Alpha Oumar Konaré, ancien Président de la République du Mali et ancien Président de la Commission de l’UA, qui en assurera la présidence ; de Festus Mogae Gontebanye, ancien Président de la République du Botswana ; et de Dileita Mohamed Dileita, ancien Premier Ministre de la République de Djibouti. Le Groupe sera assisté par une équipe d’experts.

La décision de créer le Groupe fait suite aux communiqués de presse publiés par la Présidente de la Commission, les 3 et 4 juillet 2013, et dans lesquels elle a réitéré le plein appui de l’UA aux aspirations du peuple égyptien, telles qu’exprimées lors de la Révolution de janvier-février 2011, et son engagement à contribuer à un règlement pacifique de la crise actuelle, notamment par l’envoi d’une délégation de personnalités africaines de haut rang. La 384ème réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS), tenue à Addis Abéba, le 5 juillet 2013, s’est félicitée de l’initiative de la Présidente de la Commission, demandant que les préparatifs pour l’envoi de la délégation en Égypte soient accélérés, et l’a encouragée à prendre toutes autres mesures qu’elle jugerait appropriées pour faciliter le règlement de la crise et l’émergence d’un consensus sur la voie à suivre entre les parties prenantes égyptiennes.

Le Groupe a pour mandat d’interagir avec les autorités au pouvoir et les autres parties prenantes égyptiennes, afin d’établir un dialogue politique constructif de nature à favoriser la réconciliation nationale, ainsi que d’appuyer les efforts déployés en vue d’une transition qui conduirait à un retour rapide à l’ordre constitutionnel, à la préservation des acquis de la Révolution de janvier-février 2011 et à la consolidation du processus démocratique dans le pays. Le Groupe se réunira à Addis Abéba dans les prochains jours, et projette de se rendre, par la suite, en Egypte pour des contacts initiaux avec les autorités et les autres parties prenantes.

Par ailleurs, la Commission est en train de prendre des dispositions pour l’organisation rapide, au siège de l’UA, de la réunion inaugurale du Forum consultatif international sur l’Egypte (FCI-Égypte), dont la création a été décidée par la réunion susmentionnée du CPS. Le FCI regroupera l’Egypte et les partenaires bilatéraux et multilatéraux concernés, y compris la Ligue des États arabes et les Nations unies, afin de faciliter une action coordonnée en appui à une transition conduisant à la restauration de l’ordre constitutionnel, à l’approfondissement du processus démocratique et à la mobilisation d’une aide économique et financière qui soit à la mesure des besoins de l’Égypte et des défis auxquels le pays est confronté.

Dans l’intervalle, la Présidente de la Commission réitère son appel à toutes les parties prenantes égyptiennes pour qu’elles fassent preuve de la plus grande retenue, renoncent à la violence et s’abstiennent de tout autre acte susceptible d’aggraver la tension et de compliquer davantage les efforts visant à promouvoir une solution inclusive et consensuelle à la crise.

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 8 juillet 2013/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com