Nouvelles d’Afrique

La BAD octroie un prêt de 73 millions de dollars US pour l’amélioration du transport au Cameroun

Aménagement

Témoignages.re / 26 novembre 2012

Le Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé, le 22 novembre, un prêt d’environ 73 millions USD destiné à développer la région du Sud-Ouest du Cameroun par l’amélioration de la route qui relie Kumba à Mamfé.

Cette route revêt une importance stratégique. En effet, elle constitue un prolongement du corridor Bamenda-Enugu, entre le Cameroun et le Nigeria, (un financement du Groupe de la BAD) à destination de la capitale économique, Douala.

Malgré d’immenses potentialités, des difficultés d’accès freinent le développement du Sud-Ouest du Cameroun, notamment durant les huit mois de saison pluvieuse au cours desquels cette région est pratiquement coupée des autres parties du pays.

Les opérations d’entretien et de rechargement ne permettent pas d’avoir un niveau de service acceptable et continu, compte tenu de l’état de dégradation très avancée de cette route combiné au fort trafic lourd.

Les principaux bénéficiaires du projet sont les habitants des trois départements de la région du Sud-Ouest du Cameroun (environ 1,5 million de personnes) mais également de façon indirecte, les populations des Etats situés dans la partie Est du Nigeria compte tenu du caractère régional du projet.

Le projet porte sur la réhabilitation de 150 Km de routes et inclut également des activités connexes portant sur l’aménagement de pistes rurales, la réhabilitation d’infrastructures socio-économiques et la promotion de l’emploi des jeunes. Parmi les résultats attendus : la réduction des coûts généralisée du transport dans cette région à fort potentiel agricole.

Le projet prévoit également une étude institutionnelle majeure qui permettra une bonne programmation et une planification rationnelle des investissements routiers. La mesure des résultats fait l’objet d’une attention particulière, avec l’établissement d’indicateurs d’impact clés avant le démarrage du projet et l’évaluation d’impact à la fin du projet.

La contribution du Groupe de la BAD représente près de la moitié du coût total du projet, estimé à 167 millions USD. Les autres cofinanciers sont la Banque de développement de l’Afrique centrale (49 millions USD) et la République du Cameroun (45 millions USD).

Le Groupe de la BAD est le bailleur de fonds le plus actif dans le secteur des transports au niveau de la région du Sud-Ouest du Cameroun, depuis une quinzaine d’années. Ce projet s’inscrit dans la continuité de ses financements antérieurs dans le secteur tels que l’aménagement des tronçons Bamenda-Batibo, Bachuo Akagbe-Mamfé et Melong-Dschang dans le cadre du programme routier réalisé de 1991 à 2002, puis les routes Numba-Bachuo-Akagbé (entre 2006-2012), le projet de corridor routier Bamenda-Mamfé-Ekok-Frontière du Nigeria, en cours d’exécution, et le programme de facilitation des transports entre les corridors Douala-Bangui-Ndjamena.

YAOUNDE, Cameroun, 22 novembre 2012/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2012/...


Kanalreunion.com