Nouvelles d’Afrique

La BAD offre 50 millions de dollars pour le drainage des quartiers de Ouagadougou

Burkina Faso

Témoignages.re / 15 octobre 2013

Le Burkina Faso va recevoir une enveloppe de 50,66 millions de dollars US (33,02 millions d’UC) pour financer un projet de drainage et de gestion des déchets solides des quartiers périphériques de Ouagadougou. Le sous-projet a été approuvé par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) le mercredi 9 octobre 2013 à Tunis.

TUNIS, Tunisie, 11 octobre 2013/African Press Organization (APO)

Fondé sur les études réalisées par la Facilité africaine de l’eau en 2012, le sous-projet entend s’attaquer au problème du drainage et de la gestion des déchets solides et il constitue l’épine dorsale de toutes les opérations futures en matière d’assainissement.

Parmi les résultats attendus figurent l’aménagement du marigot du Mogho Naba et de ses affluents sur toute leur longueur (4 140 m) ; la construction de 68 aires de stockage et de tri des déchets solides et la mise en valeur de 22 décharges.

Le sous-projet s’adresse aux quartiers extérieurs où vivent environ 890 000 personnes, soit 45% de la population de la ville. A terme, le projet devrait réduire sensiblement les inondations répétées que subissent ces quartiers durant la saison des pluies.

Il contribuera aussi à l’amélioration de la gestion des déchets solides ; la création de plus de 2 160 emplois temporaires durant la phase de mise en œuvre et de 1 300 postes permanents pour les femmes et les jeunes dans le système de gestion des déchets solides ; la réduction de la fréquence des maladies hydriques ; et le renforcement de la capacité financière du Conseil municipal de Ouagadougou.

Le système de suivi-évaluation qui sera appliqué produira des informations concernant l’impact du sous-projet sur la réduction des inondations et l’amélioration du cadre de vie de la population. Le sous-projet permettra de diffuser les expériences et les bonnes pratiques en matière de conception, de gestion et d’entretien des dispositifs de drainage.

Le sous-projet sera mis en œuvre sur une période de quatre ans moyennant un coût estimatif de 56,73 millions de dollars US (36,98 millions d’UC). La subvention du Fonds africain de développement (FAD) couvre 89,3% du coût total du sous-projet, tandis que le cumul des contributions du Gouvernement (2,87 millions d’UC) et du Conseil municipal de Ouagadougou (1,09 million d’UC) représente 10,7% de ce coût.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com