Nouvelles d’Afrique

La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge nouent des partenariats avec deux importants organismes africains

Droits humains

Témoignages.re / 22 octobre 2012

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a signé aujourd’hui des accords de partenariat avec deux organismes majeurs du continent africain – la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) et le Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS). Le renforcement de la coopération avec ces institutions se traduira à terme par une amélioration des services au bénéfice des plus vulnérables.

Les efforts conjoints des partenaires seront essentiellement axés sur le développement économique et social des pays africains à travers des initiatives de réduction de la pauvreté, de sécurité alimentaire et de nutrition, de promotion du rôle des jeunes et des femmes dans l’optique d’un développement durable, d’adaptation au changement climatique et de réduction des risques, de santé et de lutte contre le VIH/sida.

« Ces accords nous permettront d’accéder à de nouveaux domaines offrant un fort potentiel de croissance », commente Bekele Geleta, secrétaire général de la FICR. « Pour pouvoir se développer dans les années à venir, nos Sociétés nationales africaines auront besoin de nouvelles formes de financement faisant davantage appel aux organismes régionaux, aux gouvernements et au secteur privé. Les partenariats conclus aujourd’hui nous aideront à avancer dans cette direction. »

La Commission économique des Nations unies pour l’Afrique promeut le développement économique et social des Etats membres en favorisant l’intégration intra-régionale et en encourageant la coopération internationale pour le développement du continent. Son statut d’organe régional de l’ONU constitue un atout des plus précieux pour aider les Etats membres à relever les défis du développement auxquels ils sont confrontés.

« C’est une opportunité unique pour nos deux institutions de mettre à profit leur complémentarité en vue d’apporter des solutions durables aux vulnérabilités du continent africain », souligne Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la CEA. « En unissant nos ressources, nous serons mieux à même d’identifier, de préparer, d’analyser et de mettre en oeuvre des projets et programmes de développement, puis d’en évaluer les résultats afin d’améliorer nos stratégies et nos services en faveur de ceux qui en ont le plus besoin. »

Le Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel se consacre à la recherche dans le domaine de la sécurité alimentaire et à la lutte contre les effets de la sécheresse et de la désertification, avec pour but ultime d’instaurer un nouvel équilibre écologique dans la région.

« Le CILSS et la FICR sont tous deux engagés dans des efforts de réduction de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition qui affectent de façon chronique les populations du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest, en particulier les femmes et les enfants », note Al Housseini Bretaudeau, secrétaire exécutif du CILSS. « Cet accord va nous permettre de développer des programmes pour tenter de résoudre ces problèmes. Il nous aidera à diagnostiquer plus précocement les risques et à réagir plus rapidement, et contribuera à renforcer les capacités nationales et régionales en matière de nutrition et de sécurité alimentaire. Pour la CILSS, la FICR et tout spécialement pour les populations africaines, c’est un partenariat gagnant-gagnant. »

La signature de ces deux accords est intervenue dans le cadre de la 8e Conférence panafricaine accueillie par la Croix-Rouge éthiopienne. Cette assemblée, à laquelle participent des centaines de responsables Croix-Rouge et Croissant-Rouge provenant de 53 pays africains, est une occasion privilégiée de débattre des défis humanitaires et développementaux du continent. La conférence, qui se tient tous les quatre ans, est placée cette année sous le thème ‘Investir en Afrique’.

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) est le plus grand réseau humanitaire du monde basé sur le bénévolat. Par l’intermédiaire de ses 186 Sociétés nationales membres, elle assiste chaque année quelque 150 millions de personnes.

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 22 octobre 2012/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2012/...


Kanalreunion.com