Nouvelles d’Afrique

La Croix Rouge lance un appel d’urgence pour secourir plus de 60 000 personnes déplacées par de dramatiques inondations au Nigeria

Nigeria

Témoignages.re / 2 octobre 2012

Des inondations de grande ampleur ont fait au moins 148 morts et entraîné le déplacement de quelques 64 000 personnes dans 18 des 38 Etats du Nigeria. Les pluies torrentielles des dernières semaines ont causé de lourds dommages etpoussé une multitude de familles à chercher refuge dans des campements de fortune. On estime que près de 134 000 personnes au total ont été affectées par les inondations et le risque de propagation de maladies véhiculées par l’eau, comme le choléra, suscite une très vive inquiétude.

Suite à la détérioration de la situation, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) publie aujourd’hui un appel de CHF 898 094 afin d’aider la Croix-Rouge du Nigeria à assister environ 10 000 personnes.

« La saison des pluies de 2012 a été marquée par des précipitations beaucoup plus abondantes que les années précédentes », souligne Daniel Sayi, représentant régional de la FICR pour la région de la Côte occidentale de l’Afrique, basé à Abidjan. « La crise pourrait bien s’aggraver encore si rien n’est fait, les services de météorologie prévoyant que les intempéries vont se prolonger. »

Dès le début des inondations, la Croix-Rouge du Nigeria a procédé, avec le concours de la FICR et d’autres partenaires, à des distributions de secours alimentaires et non alimentaires, y compris des moustiquaires, des couvertures, des matelas, des jerricans, desseaux, des articles d’hygiène et des ustensiles de cuisine. Ses volontaires mènent en outre des campagnes de sensibilisation parmi les communautés exposées au risque de maladies infectieuses.

« L’une de nos principales inquiétudes réside dans l’éventualité d’une crise sanitaire provoquée par la propagation de maladies véhiculées par l’eau, à l’exemple du choléra qui sévit de manière endémique dans notre pays », note Sayi.

Les fonds collectés grâce à l’appel serviront à soutenir les efforts d’assistance mis en oeuvre par la Société nationale de la Croix-Rouge et à fournir aux populations sinistréesabris d’urgence et autres secours de première nécessité.

La FICR a déployé une équipe d’évaluation et de coordination sur le terrain ainsi qu’une équipe d’intervention d’urgence. Elle a en outre débloqué CHF 200 000 de son Fonds d’urgence pour les secours en cas de catastrophe (DREF) afin de financer la phase initiale de l’opération.

De nombreux autres pays d’Afrique occidentale, au nombre desquels le Niger, le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso, le Tchad et la Mauritanie ont également été affectés par des inondations consécutives à de fortes précipitations. La situation s’est sérieusement dégradée à travers toute la région au cours des deux mois écoulés et le nombre d’habitants touchés par la crise dépasse désormais les 800 000. Dans tous les pays concernés, les volontaires et les employés des Sociétés nationales ont été mobilisés pour offrir un soutien et une aide d’urgence aux communautés sinistrées.

GENEVE, Suisse, 2 octobre 2012/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2012/...


Kanalreunion.com