Nouvelles d’Afrique

Le Président du Comité permanent de l’APN Wu Bangguo rencontre le Président du Sénat burundais

Relations entre la Chine et le continent africain

Témoignages.re / 10 septembre 2012

Dans l’après-midi du 4 septembre 2012, le Président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine, Wu Bangguo, a rencontré, au Grand Palais du Peuple de Pékin, le Président du Sénat burundais Gabriel Ntisezerana.

En évoquant l’amitié traditionnelle profonde qui relie les peuples chinois et burundais, le Président Wu Bangguo a indiqué que la Chine et le Burundi avaient vu ces dernières années leurs échanges de visite de haut niveau se multiplier, leur coopération dans tous les domaines se développer rapidement et leurs relations bilatérales entrer dans une nouvelle phase de développement.

Rappelant que la Chine se prononce toujours pour la démocratisation des relations internationales, respecte la diversité du monde et estime que tous les pays, grand ou petit, riche ou pauvre, puissant ou faible, sont membres égaux de la communauté internationale, il a indiqué que les affaires internationales devraient être gérées par les pays du monde sur la base des consultations d’égal à égal et que les affaires intérieures d’un pays devraient être décidées par son peuple en toute indépendance. Selon le Président, la Chine qui diffère du Burundi en terme de régime politique, de nombre de la population, de superficie et de stade de développement respecte la voie de développement choisie par le peuple burundais en fonction de la réalité nationale de son pays et entend développer une coopération mutuellement avantageuse avec le Burundi selon les principes du respect mutuel, de l’égalité et du bénéfice réciproque, continuer à lui apporter des aides dans la mesure du possible, et porter les relations bilatérales à un niveau toujours plus élevé.

Le Président Wu Bangguo a fait savoir que l’Assemblée populaire nationale de Chine, très attachée au développement de ses relations d’amitié avec le Sénat et l’Assemblée nationale du Burundi, entendait renforcer à tous les niveaux et par tous les canaux ses échanges amicaux avec les deux chambres du parlement burundais sur la base déjà existante, rendre service à l’approfondissement des relations sino-burundaises et au développement économique respectif des deux pays, et mener des échanges d’expériences en matière de gouvernance, de développement économique et d’amélioration du bien-être social, afin de jouer un rôle actif dans le développement global des relations entre la Chine et le Burundi.

Au sujet des relations sino-africaines, le Président Wu Bangguo a souligné que développer des relations d’amitié et de coopération avec les pays africains constituait une pierre angulaire importante de la politique extérieure chinoise et un choix stratégique constant et ferme de la Chine. Affirmant que l’annonce par le Président Hu Jintao lors de la 5e Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine tenue en juillet dernier des nouvelles mesures visant à renforcer la coopération pragmatique sino-africaine dans les trois ans à venir a injecté une nouvelle impulsion au développement des relations sino-africaines, il a exprimé la disponibilité de la Chine à travailler ensemble avec le Burundi et les autres pays africains pour bien mettre en œuvre le suivi de la Conférence et faire développer encore davantage le nouveau partenariat stratégique sino-africain.

Le Président Gabriel Ntisezerana s’est félicité de l’excellente qualité et du niveau élevé des relations sino-burundaises qui se sont traduits partout dans ces relations et a remercié la partie chinoise pour le soutien précieux qu’elle avait apporté au développement socio-économique du Burundi. Selon lui, le Burundi qui se trouve dans une période cruciale de l’édification nationale souhaite s’inspirer des expériences utiles de la Chine en matière de développement économique et de maintien de l’harmonie et de la stabilité sociales et voir plus d’entreprises chinoises investir dans le pays et participer à la mise en œuvre de stratégies de développement burundaises. Il a aussi fait savoir que le Sénat burundais souhaitait renforcer ses échanges amicaux avec l’Assemblée populaire nationale pour contribuer activement au développement des relations sino-burundaises.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2012/...


Kanalreunion.com