Nouvelles d’Afrique

Les femmes de la RDC demandent à l’UA un soutien plus important

Droits humains

africanpressorganization / 11 avril 2014

L’appui aux femmes dans la région des Grands lacs et dans le Sahel est une des priorités de la Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), le Dr Nkosazana Dlamini Zuma.

KINSHASA, République démocratique du Congo (RDC), 8 avril 2014/African Press Organization (APO)

D’aucuns affirment que la pauvreté a souvent un visage féminin. Consciente de cette réalité, le Dr Zuma a développé avec l’aide du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), un programme de renforcement des capacités destinés à promouvoir l’engagement des femmes dans la sphère politique, le monde des affaires et le secteur agricole. L’objectif de cette initiative pour l’autonomisation des femmes est de soutenir les expériences réussies et de mettre à la disposition des femmes les outils qui leur permettront d’améliorer leur participation dans la vie publique et dans l’économie.

Pour la région des Grands lacs, la République démocratique du Congo (RDC) a accueilli du 31 mars au 5 avril 2014 une délégation de la Commission de l’UA venue informer de cette initiative les autorités congolaises, les femmes, ainsi que les partenaires au développement. Cette visite a permis de recueillir les besoins des femmes dans leurs différents domaines d’activité. Elle a aussi favorisé une meilleure compréhension des contraintes des femmes en vue d’un appui plus ciblé. « Les femmes de la RDC ont compris depuis longtemps qu’elles ne peuvent pas prétendre à un financement sans un projet et une formation » a indiqué Mme Eliane Munkeni la Présidente de la Commission nationale « Femmes Entrepreneurs » de la Fédération des entreprises du Congo.

Après plusieurs rencontres avec les organisations professionnels, le Ministère du genre, de la famille et de l’enfant ainsi que les femmes parlementaires, il est apparu que les principaux défis auxquels les femmes font face relèvent de l’accès à l’information et à la formation ainsi qu’au financement. A cet égard, il a été demandé à la Commission de l’UA d’appuyer les femmes non seulement dans les domaines susmentionnés mais aussi d’effectuer un plaidoyer accru en faveur de la prise en compte des besoins spécifiques des femmes dans la politique pour influencer la rédaction et l’application des lois qui leur sont favorables. La Commission de l’UA a aussi été interpellé pour accroitre le plaidoyer en faveur de l’accès des femmes au financement à des conditions favorables. En effet, une plus grande autonomie des femmes permettra d’éradiquer durablement la pauvreté.

Après cette première étape consultative, la Commission de l’UA soumettra à ses interlocuteurs en RDC un programme de formation. Cette expérience permettra ensuite de mettre en œuvre l’initiative de promotion des femmes dans les autres pays des Grands lacs et dans la région du Sahel.

Cette initiative fait suite la visite effectuée par le Dr Zuma en RDC en octobre 2013 du. A cette occasion, elle avait fait la promesse d’appuyer les femmes dans leur émancipation politique et économique.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2014/...


Kanalreunion.com