Nouvelles d’Afrique

Mali : Conclusions du Conseil de l’Union européenne

Document

Témoignages.re / 28 mai 2013

La 3241ème session du Conseil des ministres des AFFAIRES ETRANGERES de l’Union européenne a adopté le document suivant :

"1. L’Union européenne (UE) salue le résultat et les conclusions de la Conférence de haut niveau des donateurs pour le développement du Mali organisée le 15 mai à Bruxelles en soutien au Plan pour la relance durable du Mali. Elle appelle le Mali et tous les partenaires internationaux à mettre en œuvre rapidement leurs engagements mutuels dans le cadre d’un suivi efficace et coordonné de la Conférence. L’UE souligne que le Mali a l’entière responsabilité dans la mise en œuvre de la Feuille de Route pour la Transition.

2. L’UE estime encourageants les efforts des autorités maliennes pour accélérer la mise en œuvre de la Feuille de Route pour la Transition, notamment l’adoption d’un cadre légal et administratif révisé pour les élections présidentielles de juillet. L’UE réitère son soutien à la préparation d’un processus électoral crédible et sa volonté de continuer à apporter une assistance technique et financière à un tel processus, en étroite coordination avec les Nations Unies, sous la conduite du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Mali, et les autres acteurs engagés sur le terrain. Dans ce contexte, le Conseil soutient la décision de la Haute Représentante de déployer une mission d’observation électorale à la demande des autorités de la transition.

3. L’UE rappelle l’importance qu’elle accorde à la protection des populations civiles, ainsi qu’au respect des droits de l’Homme et du droit international humanitaire. La lutte contre l’impunité et le plein exercice de la justice doivent constituer un élément fondamental de la réconciliation.

4. L’UE réitère son soutien à la Commission Nationale de Dialogue et de Réconciliation et elle l’encourage à engager ses travaux dans les meilleurs délais afin d’assurer un dialogue national inclusif ouvert à la fois aux représentants civils et aux représentants des groupes armés nonterroristes et non-criminels qui ont déposé les armes. Elle salue également la désignation d’un représentant du Gouvernement pour conduire des pourparlers avec ces groupes pour autant qu’ils se soient engagés à respecter l’unité, l’intégrité territoriale et la souveraineté du Mali. Il est de la plus haute importance que les conditions soient réunies pour le rétablissement de l’administration d’Etat sur l’ensemble du territoire malien et pour la tenue d’élections y compris dans la région de Kidal ainsi que dans les camps de réfugiés.

5. L’UE salue l’apport crucial de la Mission Internationale de Soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA) au plein rétablissement de l’intégrité territoriale du Mali et elle soutient sa transformation en une Mission des Nations Unies de Stabilisation au Mali (MINUSMA) dans le cadre de la Résolution 2100 (2013) du Conseil de Sécurité des Nations Unies. La MINUSMA apportera une contribution importante à la protection des populations civiles sur toute l’étendue du territoire.

6. Le Conseil réitère sa disponibilité à examiner, dans le cadre de la PSDC et des autres instruments pertinents et à la lumière des conclusions de la Conférence des donateurs, les options d’un soutien urgent aux autorités maliennes dans le domaine de la sécurité intérieure et de la justice afin de contribuer à la stabilisation durable de l’ensemble du pays, en étroite collaboration avec la MINUSMA.

7. Le Conseil salue les progrès enregistrés par la mission militaire EUTM Mali pour fournir du conseil et de la formation aux forces armées maliennes y compris dans les domaines des droits de l’Homme et du droit international humanitaire. Le Conseil encourage les Etats membres et partenaires internationaux du Mali à apporter ou à accroître leur soutien afin de fournir aux forces maliennes les ressources et l’équipement nécessaires à la conduite de leurs missions. Il salue les engagements déjà pris et les contributions reçues dans ce cadre.

Niger

8. En ce qui concerne la région dans son ensemble, l’UE réaffirme son engagement à lutter contre le terrorisme et à promouvoir, en coordination avec ses partenaires internationaux, la sécurité et le développement dans le Sahel. A cet égard, le Conseil condamne avec la plus grande fermeté les attentats terroristes du 23 mai 2013 à Agadez et Arlit au Niger."

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 27 mai 2013/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com