Nouvelles d’Afrique

Message de Nouvel An de Dr. Nkosazana Dlamini Zuma présidente de la Commission de l’Union Africaine

Notre région

Témoignages.re / 4 janvier 2013

Bilan et perspectives pour la Commission de l’Union africaine au travers de ce message de sa présidente lu à l’occasion du passage à la nouvelle année, le 31 décembre dernier.

En 2012, nous avons remporté des succès dans de nombreux domaines dans la réalisation de notre vision commune de développement, de paix et d’intégration du continent. Les perspectives de développement de l’Afrique sont prometteuses et l’Afrique est aujourd’hui considérée comme le prochain pôle de croissance. Un certain nombre de nos pays se sont rapprochés de leurs objectifs de développement en enregistrant des taux de croissance impressionnants, dépassant dans certains cas 10%. D’autres pays ont découvert de nouvelles sources de richesses- minerais, pétrole et autres. La bonne gouvernance est devenue la norme dans de nombreux pays. La Somalie est entrée dans une phase de reconstruction et de développement post-conflits. En septembre, la médiation africaine a abouti à la signature d’un accord historique entre le Soudan et le Soudan du Sud. Nos athlètes se sont illustrés aux Jeux olympiques de Londres et ont fait la gloire de notre continent. Et bien d’autres succès.

2013 sera une grande année pour le continent, qui marquera le 50ème anniversaire de la création de l’Organisation de l’Unité africaine, et le 11ème anniversaire du lancement de l’Union africaine. La Commission, en tant que Secrétariat de l’Union, veillera à ce que la célébration du 50ème anniversaire soit une étape importante dans l’histoire du continent. Cette célébration sera l’occasion pour nous de nous demander d’où nous venons, et où nous en sommes et de planifier pour les 50 prochaines années. À cet égard, la Commission est en train d’élaborer un cadre stratégique à long terme de l’Union africaine et est en train de finaliser la stratégie de la Commission de l’Union africaine pour les quatre années à venir 2013-2017.

En cette nouvelle année, le continent organisera la Coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud. Cette CAN permettra à l’Afrique et aux Africains de se retrouver en tant que joueurs et en tant que spectateurs. Elle sera également l’occasion de démontrer l’esprit de fair-play, de courage, de détermination et de respect de la diversité. Mais bien plus, le football est un élément catalyseur du changement ; il rassemblera les communautés d’au-delà des frontières, de toutes races, couleurs, religions et langues.

Mais, le Nouvel An c’est aussi des défis car notre continent fait toujours face à des situations de conflit qui freinent sa marche vers le développement. Les situations au Mali, en République centrafricaine et en République démocratique du Congo requièrent toute notre attention et toute notre détermination.

En 2013, l’Union continuera à observer les élections en Afrique. Pour la première fois, la Commission de l’Union africaine enverra une mission d’observation de longue durée pour observer les élections générales en République du Kenya, prévues pour le 4 mars 2013.

Au plan programmatique, nous faisons des progrès dans le domaine des sciences car les progrès scientifiques influenceront fortement notre processus de développement. Et, l’Université panafricaine sera bientôt lancée.

Les efforts d’harmonisation du développement des infrastructures sont bien engagés dans le cadre du Programme de Développement des Infrastructures en Afrique (PIDA). La Commission collabore avec les États membres pour réaliser les objectifs du commerce intra-africain.

L’agriculture demeure le moteur de l’économie des pays africains. Le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (CAADP) continue d’être la meilleure plate-forme pour accroître la productivité agricole. Ce programme permettra à l’Afrique d’atteindre non seulement l’autosuffisance alimentaire, mais également de dégager des excédents pour l’exportation contribuant et partant, d’accroître les revenus des familles et d’améliorer le niveau de vie de la majorité de la population d’un milliard du continent.

L’environnement et le changement climatique sont aussi des priorités pour l’Union, car nous voulons laisser à nos enfants un legs de gestion saine de l’environnement.

Dans le domaine de la santé, l’Union portera une attention particulière à la santé maternelle et infantile dans le cadre de la Campagne pour la réduction accélérée de la mortalité maternelle en Afrique (CARMMA), ainsi qu’à la lutte contre les fléaux du VIH, de la tuberculose et du paludisme.

Les femmes représentent plus de 50% de la population du continent et leur engagement dans toutes les sphères de l’activité humaine est impératif. C’est pour cela que la Commission mettra tout en œuvre pour réaliser la parité hommes-femmes dans ses structures, pour que les femmes accèdent à des postes à responsabilité et pour promouvoir l’émancipation des femmes sur le continent dans le cadre de la Décennie de la femme africaine.

Au seuil de la nouvelle année, je tiens à remercier les chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine, les États membres et les citoyens africains pour leur soutien à notre travail. Je tiens également à remercier la direction et le personnel de la Commission de l’Union africaine pour leur engagement exceptionnel au service du continent.

La Commission est consciente des défis que nous devons relever. La Commission est également consciente de la nécessité de consolider nos acquis. La Commission mettra tout en œuvre pour réaliser l’Agenda du continent, en s’appuyant sur les résultats obtenus à ce jour. L’Afrique est sur la bonne voie. Unie, elle sera forte.

Au nom de la Commission de l’Union africaine, je vous souhaite à toutes et à tous une Bonne et Heureuse Année 2013. Et que vivent les idéaux du panafricanisme et de la renaissance africaine.

Addis-Abeba, le 31 décembre 2012

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 4 janvier 2013/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com