Nouvelles d’Afrique

Nouvelles de variétés de riz pour l’Afrique

Lutte pour l’autosuffisance alimentaire

Témoignages.re / 30 mai 2013

Une nouvelle génération très performante de variétés de riz a été lancée par le Groupe d’action Sélection et amélioration variétale du riz en Afrique sous la nouvelle marque « ARICA » – qui signifie « Variétés de riz avancées pour l’Afrique » en anglais.

Le Groupe d’action sélection est composé des sélectionneurs-riz internationaux et nationaux de 30 pays africains, et fonctionne dans le cadre du projet financé par le Japon intitulé « Mise au point d’une nouvelle génération de variétés de riz pour l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud-Est. »

« C’est avec euphorie que nous annonçons la sélection des cinq premières variétés ARICA » a déclaré Dr Papa Seck, Directeur général du Centre du riz pour l’Afrique(AfricaRice), qui coordonne le Groupe d’action sélection.

« Les variétés ARICA offrent des perspectives prometteuses au secteur rizicole africain et pourrait marquer de façon positive la vie des riziculteurs africains, qui n’ont pas accès aux nouvelles variétés mieux adaptées à leur milieu de production et susceptibles de se vendre mieux » a ajouté Dr Seck.

Critères de sélection des variétés ARICA

Les cinq variétés ARICA ont été sélectionnées sur la base d’une évaluation rigoureuse de lignées élites de riz sur l’ensemble du continent africain. Toutes ces ARICA ont eu des rendements supérieurs aux variétés témoins les plus populaires lors des essais.

Les variétés ARICA adaptées à l’écologie de bas-fond pluvial

- ARICA 1 : un rendement supérieur de 30% à celui du NERICA-L19. ARICA 1 est en cours d’homologation au Mali.

- ARICA 2 : un rendement supérieur de 50% à celui du NERICA-L19. ARICA2 est en cours d’homologation au Mali et au Nigeria.

- ARICA 3 : un rendement supérieur de 30% à celui du NERICA-L19, avec une bonne qualité de grain, un rendement à l’usinage élevé, un faible aspect crayeux et un temps de cuisson réduit. ARICA 3 est en cours d’homologation au Mali et au Nigeria.

Les variétés ARICA adaptées à l’écologie de plateau

- ARICA 4 : un rendement supérieur de 15% à celui du NERICA 4. ARICA 4 vient d’être homologuée en Ouganda.

- ARICA 5 : un rendement supérieur de 15% à celui du NERICA 4. ARICA 5 vient être homologuée en Ouganda.

« Les variétés ARICA peuvent être considérées comme la prochaine génération de variétés de riz pour l’Afrique, après le succès de plusieurs variétés de riz améliorées – notamment les NERICA, les Sahel, les WAB et les WITA – mises au point par AfricaRice et ses partenaires au cours du dernier quart de siècle », a déclaré Dr Marco Wopereis, Directeur général adjoint d’AfricaRice.

Sur son blog qui décrit les variétés ARICA, « Accueillir les ‘ARICA’ : la prochaine génération de variétés de riz pour l’Afrique, » Dr Wopereis a affirmé que contrairement aux variétés NERICA, les ARICA ne se limitent pas aux croisements interspécifiques. Toute lignée prometteuse, indépendamment de son origine peut devenir une variété ARICA à condition que les données collectées soient convaincantes.

Confirmant cette déclaration, Dr Takashi Kumashiro, chef du programme Diversité génétique et amélioration d’AfricaRice, a ajouté : « la marque ARICA est gage de qualité, car les variétés ARICA sont évaluées à travers des procédures rigoureuses et appuyées par des données solides. »

Pour être nommée ARICA, une lignée de sélection doit comporter un avantage significatif comparé aux meilleures variétés témoins dans une région pendant trois campagnes. « Les résultats de l’essai doivent mettre en exergue au moins un caractère fort particulier qui fait que cette lignée a une meilleure performance que les variétés existantes », a remarqué Dr Kumashiro.

Nombreux tests

Sachant que le processus de sélection de lignées de sélection prometteuses prend du temps, le Groupe d’action sélection et amélioration du riz en Afrique, qui a été créé en 2010, a adopté une approche de test systématique dans de multiples environnements en vue d’accroître son efficience et son efficacité. En plus des sélectionneurs-riz, les producteurs, les membres des comités nationaux d’homologation variétale et d’autres acteurs participent à l’évaluation.

Les lignées de sélection utilisées par le Groupe d’action sont fournies par plusieurs instituts notamment AfricaRice, les systèmes nationaux de recherche agricole en Afrique, l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI), le Centre international en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) et le Centre international d’agriculture tropicale (CIAT) qui sont tous des partenaires du programme de recherche du CGIAR sur le riz – le Partenariat mondial de la science rizicole (GRiSP).

« Cela permettra des processus homologation plus rapides, mieux documentés, et mieux ciblés des variétés de riz résilientes au climat et résistantes aux stress pour les principaux systèmes de production en Afrique, » a déclaré Dr Moussa Sié, Coordinateur du Groupe d’action Sélection et amélioration variétale du riz en Afrique. Dr Sié est le sélectionneur-riz principal, qui a mis au point les NERICA de bas-fond, récipiendaire du Prix international du riz Koshihikari en 2006.

Il a ajouté que le Groupe d’action contribue à renforcer la capacité de sélection et s’assure que les sélectionneurs nationaux peuvent utiliser le matériel du Groupe d’action, pas uniquement à des fins d’évaluation, mais aussi pour développer ou améliorer leurs propres variétés afin de mieux répondre aux préférences de leurs consommateurs et de leurs écologies.

Des partenaires et des donateurs

Dr Seck a adressé ses remerciements aux systèmes nationaux de recherche agricole des d’Etats membres d’AfricaRice pour leur solide soutien, de même qu’aux donateurs visionnaires pour leur l’appui indéfectible, notamment le gouvernement et le peuple du Japon, pour les réalisations du Groupe d’action.

« Les variétés NERICA ont eu un franc succès. Toutefois, il est bon de savoir que nous avons de nouveaux produits, tels que les ARICA pour les producteurs et les consommateurs de riz en Afrique, qui restent encore confrontés à un défi considérable », a-t-il ajouté.

AfricaRice est l’un des 15 Centres internationaux de recherche agricole membres du Consortium du CGIAR. Il est aussi une association intergouvernementale d’Etats membres africains.

COTONOU, Benin, 30 mai 2013/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com