Nouvelles d’Afrique

Partenariat entre la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et la Banque africaine de développement

Lutte contre la famine

Témoignages.re / 7 octobre 2013

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé vendredi dernier à Tunis un protocole d’accord de coopération visant à améliorer les conditions de vie des plus populations les plus vulnérables en Afrique.

TUNIS, Tunisie, 4 octobre 2013/African Press Organization (APO)

Le protocole d’accord ouvre la voie à une collaboration accrue entre les deux organisations. Il relève plusieurs domaines de collaboration possibles parmi lesquels le changement climatique, les soins de santé, la sécurité alimentaire, la réduction des risques liés aux catastrophes, la jeunesse, ainsi que l’eau et l’assainissement.

La Banque africaine de développement a concrétisé son engagement à travailler avec la FICR par le biais d’un don de 1 million de dollars américains destiné à aider le Croissant-Rouge comorien à faire face aux crues soudaines survenues en 2012.

Par ailleurs, les deux organisations ont convenu d’identifier conjointement les projets et activités susceptibles d’aider les communautés locales à se préparer au changement climatique et à faire face à ses conséquences, ainsi qu’à renforcer leur résilience pour favoriser un développement social et économique à long terme.

Ce partenariat permettra d’explorer de nouvelles pistes, avec comme résultat final l’amélioration des services aux personnes les plus nécessiteuses.

« Avec la sécheresse qui frappe actuellement certaines régions d’Afrique australe, et les inondations touchant de nombreuses populations du Sahel, nous avons le devoir de nouer des partenariats stratégiques avec les acteurs locaux pour contribuer à relever les défis récurrents », a déclaré Bekele Geleta, Secrétaire général de la Fédération internationale.

Le président de la BAD, Donald Kaberuka, a souligné la nécessité d’être plus rapides dans « nos efforts collectifs » pour lutter contre l’insécurité alimentaire et les inondations qui touchent des millions de personnes à travers le continent. « Nous sommes heureux de faire équipe avec la Fédération internationale et d’aborder avec elle les questions de développement durable en Afrique », a-t-il déclaré.

Le Groupe de la BAD a pour mission primordiale de stimuler le développement économique durable et le progrès social de ses 54 pays membres régionaux (PMR), et ainsi de contribuer à la réduction de la pauvreté. A cette fin, le Groupe de la Banque mobilise et alloue des ressources pour l’investissement dans les PMR. Il fournit aussi des conseils stratégiques et une assistance technique pour soutenir les efforts de développement.

Les sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont actives dans les 54 pays africains. Le vaste réseau de la Fédération est animé par près de 1,6 million de bénévoles à travers le continent, dont 57% sont des jeunes. Le mouvement a un accès inégalé aux plus petites communautés.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com