Nouvelles d’Afrique

Pierre Buyoya réitère le soutien de l’UA et de la CEDEAO au processus de Transition malien

Le Chef de la MISMA rencontre les organes électoraux nationaux indépendants du Mali

Témoignages.re / 11 mai 2013

Le Représentant spécial de la Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA) et chef de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA), l’ancien Président Pierre Buyoya, a réitéré le soutien de l’Union africaine et de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à la transition politique en cours au Mali. Le Président Buyoya s’exprimait à Bamako, le 09 mai 2013, lors d’une visite à la Délégation Générale aux Elections du Mali (DGE) et à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 10 mai 2013/African Press Organization (APO)

Le Représentant spécial et les responsables électoraux maliens ont discuté des préparatifs pour les prochaines échéances électorales au Mali, qui débuteront avec les élections présidentielles en juillet 2013. Les questions suivantes ont été abordées au cours des deux réunions : le rôle crucial de la MISMA à l’appui des efforts déployés par les autorités maliennes pour sécuriser le processus électoral ; les mesures en cours pour s’assurer que les Maliens déplacés à l’intérieur du pays et dans les pays voisins ont la possibilité d’exercer librement et pleinement leur droit de vote ; les rapports de travail entre les responsables électoraux du Mali et d’autres parties prenantes, notamment le gouvernement, les partis politiques et la société civile ; et la nécessité de renforcer la sensibilisation des électeurs en vue d’accroître la confiance des Maliens dans le système politique de leur pays et d’élever le taux de participation afin de renforcer la crédibilité des élections.

"Des élections libres, justes et transparentes sont une composante essentielle de la solution à la crise multiforme au quelle fait face le Mali. À cet égard, l’UA et la CEDEAO ne ménageront aucun effort pour aider le Mali à organiser des élections crédibles, selon le calendrier électoral élaboré par le gouvernement malien. Notre apport comprendra, entre autres, un soutien financier et des experts, ainsi que les bons offices et le déploiement d’observateurs électoraux", a-t-il déclaré.

Se félicitant de la visite du Représentant spécial, le Délégué général aux élections, le Général Siaka Sangaré, a reconnu que dans le contexte politique africain contemporain, il ne suffit plus d’être élu ; les dirigeants politiques doivent être clairement perçus et acceptés comme ayant été bien élu. Il a exprimé sa gratitude à la MISMA, l’UA et la CEDEAO pour leur soutien au processus électoral au Mali, et a promis que la DGE fera tout pour assurer l’organisation des élections crédibles dans les prochains mois. En ce qui concerne le calendrier électoral du pays et d’autres questions importantes liées aux élections, le Délégué général a déclaré :

« Nous sommes bien partis pour organiser des élections présidentielles crédibles en juillet. Le fichier électoral biométrique que nous sommes en train de mettre à jour sera mis en ligne. Tous les Maliens, y compris les représentants des partis politiques, les organisations de la société civile et les citoyens pourront librement consulter ce fichier. Des mesures seront prises pour s’assurer que les réfugiés et les personnes déplacées ont une chance égale d’exercer leur droit de vote. »

A la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le président Buyoya a été reçu par les 15 membres de la Commission, qui comprend 10 représentants des partis politiques (dont un parti d’opposition) et 5 représentants de la société civile (y compris les organisations religieuses, le Barreau et l’Association des magistrats). Toutes les régions géographiques du Mali (y compris Kidal, Gao et Tombouctou) sont représentées au sein de la Commission.

Le Président Buyoya a observé qu’il n’y a qu’une seule femme parmi les 15 membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante, et a encouragé les autorités maliennes à œuvrer pour une plus grande exclusivité politique.

Le Président de la CENI, M. Mamadou Diamoutani, a dit que la Commission est « le garant moral » du processus électoral. Il a identifié les problèmes auxquelles est confrontée la Commission et s’est dit satisfait du soutien et de la collaboration que son institution reçoit du gouvernement. « Nous ferons tout notre possible pour assurer la crédibilité des prochaines élections au Mali, » a-t-il promis.

Le Représentant spécial Buyoya, au nom de l’UA et de la CEDEAO, a félicité et encouragé les deux organes, et a promis de revenir bientôt.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com