Nouvelles d’Afrique

privilégier la paix civile et l’intérêt du peuple de Guinée Bissau

Guinée Bissau

Témoignages.re / 5 novembre 2012

Communiqué de Presse de la 340ème Réunion du Conseil de Paix et de Sécurité sur la situation en Guinée Bissau.

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA), en sa 340ème réunion tenue le 2 novembre 2012, a suivi des communications de la Commission et du représentant de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la situation en Guinée-Bissau, en présence d’un représentant des Nations unies.

Le Conseil a rappelé ses communiqués et communiqués de presse antérieurs sur la situation en Guinée-Bissau, et a exprimé sa profonde appréciation des, et son ferme soutien aux, efforts de la CEDEAO et des dirigeants de la région en vue d’une sortie rapide de la crise et de la stabilisation de la Guinée-Bissau.

Le Conseil a exprimé sa préoccupation face à la montée de la tension induite par l’attaque à Bissau, le 21 octobre 2012, de la base aérienne de Bissalanca, qui s’est soldée par des pertes en vies humaines. Le Conseil a fermement condamné cette attaque et ses commanditaires.

Le Conseil a souligné la nécessité de la poursuite des efforts régionaux et internationaux visant à consolider les progrès réalisés dans la recherche d’une solution durable à la situation qui prévaut en Guinée-Bissau. A cet égard, le Conseil s’est félicité de la rencontre entre les parties prenantes bissau-guinéennes, à New York, le 29 septembre 2012, qui a été facilitée par l’UA. Le Conseil a exhorté les parties bissau-guinéennes à privilégier la paix civile et l’intérêt du peuple de Guinée Bissau, ainsi qu’à faire preuve de l’esprit de retenue et de compromis requis pour relever les défis multidimensionnels auxquels le pays est confronté.

Le Conseil a encouragé la Commission à poursuivre son action en appui à la région, et a souligné la nécessité d’une collaboration continue et étroite avec la CEDEAO et d’autres partenaires internationaux dans la quête d’une paix durable en Guinée Bissau. Le Conseil a entériné l’envoi d’une mission conjointe UA, CEDEAO, Nations unies, Union européenne et CPLP à Bissau, le plus rapidement possible.

Le Conseil a convenu de se réunir à nouveau, afin d’examiner la situation de façon approfondie sur la base d’un rapport exhaustif de la Présidente de la Commission, à soumettre dans un délai de 60 jours.

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 5 novembre 2012/African Press Organization (APO)

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2012/...


Kanalreunion.com