Nouvelles d’Afrique

Sensibiliser le milieu du cinéma à l’environnement avec Connect4Climate

Partenariat Banque mondiale, Sony et Université fédérale Fluminense

APO / 27 avril 2014

Connect4Climate s’est associé à l’équipe de développement durable de Sony Pictures Entertainment dans le cadre du projet cinématographique environnemental de Crackle et avec l’Université fédérale Fluminense, avec l’objectif commun d’inspirer de jeunes réalisateurs.

WASHINGTON, 25 avril 2014/African Press Organization (APO)

L’initiative Connect4Climate de la Banque mondiale consiste en une association entre le réseau de divertissement multi-plateforme de Sony Picture Television Crackle et l’Université fédérale Fluminense (UFF) de Niterói, à Rio de Janeiro, en vue du lancement d’un projet cinématographique dédié à l’environnement qui consistera en une série de cinq courts-métrages diffusés en exclusivité sur les plateformes de Crackle au Brésil. Afin de soutenir les étudiants en cinéma brésiliens les plus talentueux et sensibiliser le public au développement durable, Crackle a financé cinq courts-métrages présentés par des étudiants en cinéma de l’UFF. Il s’agit d’un premier pas vers une initiave à l’échelle internationale.

Les scripts des courts-métrages ont été sélectionnés par un comité composé de l’équipe de programmation de Crackle et de personnalités internationales de l’industrie cinématographique, dont le réalisateur Fernando Meirelles et les acteurs Alessandra Negrini et Rodrigo Santoro. Selon le candidat aux Academy Awards Fernando Meirelles, « le projet cinématographique en faveur de l’environnement est une formidable occasion pour les cinéastes de soutenir la protection de l’environnement et de contribuer au changement des pratiques habituelles en matière de production dans l’industrie cinématographique ».

Pour ce projet, l’initiative SEED (Soutien aux entrepreneurs pour l’environnement et le développement) de Crackle s’est donné pour mission d’encourager le public à adopter une attitude écologiquement plus responsable. Trois documentaires et deux ouvrages de fiction seront présentés, qui auront pour thèmes les comportements responsables des consommateurs, la préservation de l’environnement et le transport durable.

« Pour reprendre les paroles de notre Président Jim Yong Kim, « On ne viendra jamais à bout de la pauvreté si l’on ne remédie pas au problème du changement climatique », affirme Lucia Grenna, gestionnaire de programme chez Connect4Climate. « Connect4Climate vise à promouvoir la discussion qui exige que des mesures soient prises en matière de changement climatique et pour créer un mouvement mondial en faveur du changement climatique. Avec plus de 200 partenaires de par le monde travaillant ensemble pour toucher les publics les plus variés dans le but d’obtenir des résultats concrets, Connect4Climate s’inscrit parfaitement à cette initiative très stimulante, et nous avons hâte d’offrir une exposition maximale aux films et de faire entendre la voix des acteurs locaux à un public international ».

Grâce à Crackle, le public brésilien peut rester connecté à tout moment par l’intermédiaire des applications gratuites installées sur les appareils mobiles, la télévision, et par Internet à l’adresse http://www.crackle.com.br. Les plateformes prises en charge sont les suivantes Google Chrome, Google TV, Sony Bravia TV, Samsung TV, LG TV et leurs diffuseurs Blu-Ray, Apple TV, PS3, PS4, XBOX 360, XBOX One, Windows 8, Blackberry, iOS, Android et Kindle Fire.

Vous trouverez ci-dessous un résumé des cinq courts-métrages du projet cinématographique en faveur de l’environnement de Crackle :

« Operação Chorume » d’Amanda Kadobayashi et Leonardo Khuriyeh


Carlos Eduardo (ECO-92) a choisi d’adopter un comportement contre le développement durable dans sa vie quotidienne. Un jour, le BOPA (bataillon pour les opérations environnementales) vient le voir et l’emmène dans un centre de formation où il sera soumis à un processus d’apprentissage difficile, ce qui l’incitera à adopter un comportement plus écologique.

« Adenor » de Ricardo Soares


Adenor est une personne âgée de 72 ans qui travaillait dans une ferme et qui un jour est devenu riche. Il a commencé à fumer jeune et a toujours considéré les cigarettes comme un moyen de lui tenir compagnie. Dans la monotonie de la vie à la campagne, le temps ne passe pas vite. La vie n’avance pas. Quelque chose lui disait qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps à vivre et qu’il approchait de la ligne d’arrivée. Depuis qu’il a eu cette révélation, Adenor a transformé ses cigarettes en engrais organique et a commencé à en semer. Donc, en guise de rituel, il a commencé à construire sa croix et a creuser sa tombe tout au long de sa vie.

« My vehicle, the Bike » de Guilherme Farkas


Dans ce documentaire, le vélo est présenté comme un important moyen de transport urbain. Le film retrace la vie de trois personnages qui parcourent les rues de la ville de Niterói : un professeur d’université, un livreur de produits pharmaceutiques et un mécanicien.

« Staying and Resisting » de Daniel Soares


Ce documentaire s’attaque de près au problème des communautés locales et parle de leur rôle en matière de préservation de l’environnement. Au moyen d’interviews et d’images de la vie quotidienne des pêcheurs traditionnels « caiçara » et des descendants des anciens esclaves, le film fait le parallèle entre la création du Parc naturel de Serra da Tiririca et l’endurance des anciens habitants, ainsi que la spéculation dans la région qui prive les pêcheurs de leur activité.

« Sitiê » de Filipe Tomassini et Rafael Andreoni


La réserve écologique Sitiê se trouve dans la région défavorisée de l’Alto Vidigal. Ce parc consiste en une zone de conservation qui a été développée par la population locale. En s’appuyant sur le témoignage de ses fondateurs, le film montre comment cette réserve peut servir de modèle de développement durable pour les zones urbaines et d’alternative au processus de « civilisation » qui œuvre en faveur de la pacification des favelas.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2014/...


Kanalreunion.com