Nouvelles d’Afrique

Soudan du Sud : renforcer les activités d’assistance pour répondre à une situation humanitaire alarmante

Comité international de la Croix-Rouge

africanpressorganization / 16 mai 2014

La situation humanitaire au Soudan du Sud est déjà désastreuse et devrait s’aggraver avec l’arrivée de la saison des pluies. Pour garantir la poursuite d’une action forte et adaptée aux besoins des centaines de milliers de personnes déplacées par le conflit, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) demande à ses donateurs une rallonge budgétaire de 48 millions de francs suisses (environ 55 millions de dollars US). Avec un budget total de 112 millions de francs (127 millions de dollars), l’opération du CICR au Soudan du Sud deviendra la deuxième plus vaste de l’institution, après la Syrie.

GENEVE, Suisse, 15 mai 2014/African Press Organization (APO)

« Les près de cinq mois de conflit intense ont fait payer un lourd tribut à d’innombrables habitants et dévasté de grandes parties du pays », déplore Eric Marclay, chef des opérations du CICR pour l’Afrique de l’Est. « Malgré les efforts massifs d’assistance déjà déployés, les conditions de vie des personnes déplacées au Soudan du Sud restent inquiétantes. Plusieurs centaines de milliers d’entre elles vivent dans des camps de fortune, totalement privées de leurs moyens de subsistance habituels. Beaucoup ont perdu leur bétail et d’autres ne peuvent pas reprendre leurs activités agricoles ou de pêche. Ils n’ont ni toit, ni accès fiable à l’eau potable. Nous devons donc intensifier notre action humanitaire de toute urgence. »

Les combats violents de ces dernières semaines ont durement frappé la population. « Nous sommes très préoccupés par des informations selon lesquelles des civils et des structures médicales seraient délibérément pris pour cible, ainsi que par des allégations de non-respect de la mission du personnel médical », souligne M. Marclay. « C’est pourquoi nous continuons de rappeler aux parties concernées l’obligation qui leur incombe de respecter les règles du droit international humanitaire. En particulier, les commandants doivent imposer la discipline et assurer aux services médicaux la protection à laquelle ils ont droit. »

La saison des pluies va constituer une épreuve supplémentaire pour les personnes déplacées installées dans des abris temporaires ou dispersées dans des zones reculées, qui vivent déjà dans des conditions particulièrement difficiles. Les précipitations vont de plus compliquer l’acheminement de secours en rendant les routes impraticables et en transformant les pistes d’atterrissage en champs de boue. En conséquence, le CICR a commencé à larguer par avion de grandes quantités de vivres, de semences et d’autres articles de première nécessité.

« Nos collaborateurs sur le terrain évaluent les besoins et font les préparatifs nécessaires pour récupérer les colis d’aide largués à des endroits précis. En coopération avec les volontaires de la Croix-Rouge du Soudan du Sud et la communauté locale, ils vont s’assurer que ces secours seront distribués équitablement à ceux qui en ont le plus besoin », explique Franz Rauchenstein, chef de la délégation du CICR au Soudan du Sud. La dernière fois que l’institution a dû recourir à des largages aériens était en 1997, dans le nord de l’Afghanistan.

« Nous nous efforçons de renforcer nos activités humanitaires pour répondre à cette crise et venir en aide aux personnes en détresse », déclare M. Marclay. Les fonds supplémentaires collectés permettront au CICR de fournir des vivres à 420 000 personnes (nombre initial de bénéficiaires prévus : 60 000), du matériel de pêche, des semences et des outils à plus de 540 000 personnes (contre 200 000 initialement) et de l’eau potable à 340 000 personnes (contre 250 000). L’institution maintiendra en outre ses quatre équipes chirurgicales mobiles en poste dans le pays jusqu’à la fin de l’année et apportera son appui à deux nouveaux hôpitaux, en plus de l’établissement qu’il soutient déjà.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2014/...


Kanalreunion.com