Nouvelles d’Afrique

Vers la transformation de la MISMA en une mission des Nations Unies

Mali

Témoignages.re / 12 mars 2013

Le président du Comité des chefs d’état-major de la CEDEAO, le chef d’état-major général des Forces républicaines de Côte-d’Ivoire, le général de corps d’armée Soumaïla Bakayoko, s’est réjoui de la multiplication des rencontres sur la crise malienne.

ABUJA, Nigeria, 11 mars 2013/African Press Organization (APO)

Le général Bakayoko, qui s’exprimait le vendredi 8 mars 2013 à Bamako, au Mali, à l’ouverture d’une session extraordinaire du Comité restreint des chefs d’état-major de la CEDEAO a indiqué que cette réunion, qui se tient deux semaines après celle sur la révision du Concept des opérations (CONOPS) de la Misma, souligne toute l’importance que la communauté internationale attache à la situation dans le Nord-Mali.

Cette rencontre est une recommandation du 42ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, tenu les 27 et 28 février 2013 à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, et doit examiner les modalités de la transformation de la Misma en une mission des Nations unies.

Pour rappel, les membres du Comité restreint des chefs d’état-major de la CEDEAO s’étaient réunis en session extraordinaire le jeudi 21 février 2013, à Bamako, pour approuver les résultats de la planification conjointe menée du 15 au 20 février 2013, toujours dans la capitale malienne, par l’Union africaine, la CEDEAO et d’autres parties prenantes sur la révision du CONOPS.

A l’issue de leurs travaux d’une journée, ils avaient entériné le CONOPS révisé de la Misma et recommandé son application effective en vue d’un retour rapide de la paix au Mali.

Le « CONOPS révisé » ainsi entériné a été validé et adopté par le Conseil de médiation et de sécurité ainsi que le 42ème sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO tenus à la fin du mois de février 2013 à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire.

Pour le chef d’état-major général des armées maliennes, le général de brigade Ibrahima Dahirou Dembélé, la révision et l’adoption du CONOPS révisé consacrent une évolution de la Misma au regard de la nouvelle donne sur le terrain caractérisée, selon lui, par l’intervention militaire française et le déploiement de troupes tchadiennes aux côtés des forces de la Misma.

Le général Dembélé a remercié le chef d’état-major général des armées tchadiennes, le général de brigade Brahim Saïd Mahamat, et lui a exprimé sa profonde reconnaissance pour le bel exemple de solidarité et d’amitié que le Tchad a manifesté à l’égard du peuple malien.

Abondant dans le même sens, la commissaire chargée des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité de la Commission de la CEDEAO, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, a aussi remercié le Tchad tout comme la France, pour leur promptitude à réagir à la requête du Mali qui a permis de stopper l’offensive des islamistes et de récupérer les principales villes du Nord du Mali.

Elle a présenté les condoléances de la CEDEAO aux gouvernements et aux familles des officiers et soldats qui ont perdu la vie depuis le début de cette intervention militaire, et prié pour que leur sacrifice au service de l’humanité ne soit pas vain.

Voir en ligne : http://appablog.wordpress.com/2013/...


Kanalreunion.com