Pays émergents

Afrique du Sud : le président Zuma dénonce les violences pendant les grèves

Crise sociale

Témoignages.re / 11 juillet 2014

Le président sud africain, Jacob Zuma, a dénoncé jeudi les travailleurs qui ont eu recours à la violence au cours de la grève.

Dans un discours au lancement d’une usine d’assemblage de voitures à Coega, à l’Est du Cap, il a averti que le gouvernement « agira toujours contre ceux qui utilisent la violence et l’intimidation pour faire avancer dans leur cause ».

Des milliers de travailleurs affiliés au syndicat national des travailleurs de la métallurgie en Afrique du Sud (NUMSA) sont en grève pour une augmentation de 15% sur leur salaire.

Numsa est en train d’examiner une nouvelle offre venant des employeurs et ses structures régionales négocient une fin de la grève de salaire de dix jours.

L’inauguration du projet de Coega est une partie des interventions du gouvernement dans la fabrication comme un pilier important de l’économie et il est prévu qu’il aide à encore attirer les investisseurs étrangers en Afrique du Sud.

L’initiative est également le résultat du renforcement des relations de commerce entre l’Afrique du Sud et la Chine. D’un coût de 60 millions de dollars us, l’usine d’assemblage de camions est financée conjointement par le groupe China FAW corporation et le fonds de développement Chine-Afrique.

L’usine assemblera en moyenne 5.000 camions par année pour le marché de l’Afrique au Sud du Sahara.


Kanalreunion.com