Pays émergents

Bientôt un Plan national de développement du haut débit au Congo

Le monde change

Témoignages.re / 17 novembre 2012

Le gouvernement congolais va mettre en place un Plan national de développement du haut débit dans le pays en vue de doter le Congo d’une stratégie TIC et haut débit pour les secteurs des télécommunications et des technologies de l’information, a annoncé jeudi l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE).

Une réunion de travail regroupant les responsables de l’ARPCE et du cabinet international Sofrecom s’est tenue mercredi à Brazzaville, en vue d’étudier les modalités du lancement de ce plan.
Ce plan sera élaboré par le cabinet international Sofrecom, qui a détaillé la politique sectorielle à mettre en œuvre, le plan d’action, le chronogramme et les financements liés à chacune des actions identifiées.
Il sera exécuté dans le cadre du projet Central African Backbone (CAB), qui vise à doter le Congo d’infrastructures de télécommunication en fibre optique pour un maillage des pays de la sous-région d’Afrique centrale et le renforcement de l’environnement numérique au Congo.
Pour le coordonnateur national de ce projet, Luc Missidimbazi, « ce programme est indispensable pour le bon développement du haut débit en République du Congo ».
Il concerne tous les utilisateurs de technologies de l’information et des communications.
« C’est un enjeu très important pour le pays. Le Congo est un des rares pays africains à mettre en place un plan national de développement de très haut débit, ce qui prouve que le très haut débit est une question qui doit être pensée sur les quinze-vingt prochaines années », a déclaré le directeur-général de l’ARPCE, Yves Castanou.
Le projet CAB a pour mission d’accroître la disponibilité géographique et l’utilisation des services des réseaux régionaux à haut débit et de réduire leurs coûts.
Par ailleurs, au cours de ces entretiens, une stratégie nationale a été proposée portant sur les objectifs de couverture de la bande passante, le lancement d’une stratégie de développement technologique, la structuration et l’organisation du secteur, l’analyse rigoureuse des investissements et des retombées socio-économiques possibles.

Les étudiants congolais invités à s’inscrire dans les universités américaines

L’ambassadeur des États-Unis au Congo, Christopher Murray, a appelé les étudiants congolais à s’inscrire dans les universités américaines. 
Le diplomate américain s’exprimait ainsi lors de la foire organisée à la Faculté des Lettres et des Sciences humaines de Brazzaville, dans le cadre de la Semaine internationale de l’Éducation, qui prendra fin jeudi.
Cette manifestation vise à promouvoir des échanges culturels entre les citoyens américains et congolais, et offre, selon Christopher Murray, une occasion pour les étudiants de développer un réseau de contacts importants et de qualité. 
Cette foire a permis également aux jeunes étudiants de s’informer notamment sur le système de l’enseignement des États-Unis, ainsi que sur les procédures d’inscription et les modalités d’obtention d’aides scolaires dans les universités américaines.
Ce Salon est le deuxième du genre organisé à la Faculté des Lettres et des Sciences humaines par l’Ambassade des États-Unis.


Kanalreunion.com