Pays émergents

Débat sur la succession de Meles Zenawi

Décès du Premier ministre de l’Ethiopie

Témoignages.re / 22 août 2012

Le Parlement éthiopien sera convoqué pour ratifier la nomination de Haile Mariam Desalegn comme successeur du défunt Premier ministre, Meles Zenawi, a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement, Bereket Simon. Ce Parlement est composé à 99% par des membres du parti du défunt Premier ministre.

M. Bereket, qui fut conseiller de M. Meles durant l’essentiel de ses 21 années passées au pouvoir, a indiqué dans une déclaration que le Premier ministre par intérim prêtera serment après la ratification de sa nomination par le Parlement.
L’Ethiopie pratique un système parlementaire, où le Parlement nomme le Premier ministre issu du parti doté de la majorité des sièges à la Chambre des représentants du peuple.
Mais un débat a surgi autour de la pertinence de la nomination de M. Desalegn, ancien ponte du gouvernement, qui fut président régional, comme Premier ministre par intérim étant donné que son poste de vice-Premier ministre n’était qu’une simple délégation de responsabilité qui ne lui confère pas le droit de succéder automatiquement au Premier ministre.
La Constitution éthiopienne n’explique pas clairement les détails de succession en cas d’incapacité ou de décès d’un Premier ministre en exercice.
M. Desalegn, ingénieur hydraulique, est vice-président du Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF) depuis octobre

Décès dans un hôpital en Belgique

Par ailleurs, l’Ethiopie a annoncé une période de deuil national non spécifiée pour Meles Zenawi qui serait décédé d’une tumeur au cerveau dans un hôpital belge.
Les autorités belges auraient refusé de donner des détails sur sa présence sur leur territoire, se contentant de dire que Meles Zenawi se trouvait en Belgique pour des raisons personnelles et non en tant que Premier ministre d’Ethiopie. Son parti, le Front révolutionnaire démocratique éthiopien (EPRDF), a raflé 99 pour cent des 554 sièges du Parlement aux élections de 2010. Son mandat devait s’achever en 2015. Absent lors du dernier sommet de l’Union africaine, en juillet à Addis-Abeba, Meles Zenawi n’était pas apparu en public depuis 60 jours, mais a participé au sommet du G20 à Mexico.
Sa dernière grande apparition publique était à Camp David, aux Etats-Unis, où il a pris part au sommet du G8, durant lequel son discours a été interrompu par un dissident éthiopien.


Kanalreunion.com