Pays émergents

Des dizaines de morts à Jakarta

Inondations en Indonésie

Céline Tabou / 19 janvier 2013

Des inondations ont submergé une partie de Jakarta, en Indonésie. Il s’agit des pires depuis 2007, car au moins 11 personnes sont mortes depuis mardi 15 janvier et 18.000 habitants étaient sans abri. 

Jakarta connaît chaque année des inondations lors de la saison des pluies, entre novembre et avril. Les politiciens en campagne promettent depuis des années de régler le problème, mais en vain, la ville aurait besoin d’une nouvelle politique d’aménagement du territoire et d’adaptation aux changements climatiques. La ville de 20 millions d’habitants connait tous les ans des problèmes de déplacement, d’infrastructures et d’inondation mettant à l’arrêt une partie de son l’économie.

Habitations et routes endommagées

Les inondations ont débuté en début de semaine, paralysant une partie de Jakarta, dont le quartier des affaires et des administrations. Certaines ambassades, dont celles de France, d’Allemagne et du Royaume-Uni, ont été encerclées par les eaux, tout comme nombre d’hôtels de luxe et de gratte-ciel de verre et d’acier du quartier de la finance.

Des inondations sont encore en cours depuis le 15 janvier, a indiqué le porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho. Près de 3.000 policiers ont été dépêchés pour secourir les habitants sur l’ensemble de la ville, ces derniers ont été aidés de nombreux bateaux pneumatiques. Toutefois, le niveau d’alerte est à son plus haut et l’état d’urgence a été décrété.

Les autorités ont averti que de nouvelles pluies et perturbations allaient venir. L’artère principale de la ville a été balayée par un torrent de boue rouge et la circulation reste difficile sur d’autres axes majeurs. « Beaucoup de routes vont rester inondées ces deux ou trois prochains jours », a déclaré Boy Rafli Amar, porte-parole de la police, à l’“Agence France Presse”. « Jakarta a été durement touchée puisque 13 rivières du Nord et de l’Ouest la traversent ».

De nombreuses perturbations

La Banque centrale a indiqué à la presse que les inondations entraîneraient une perturbation de la distribution alimentaire, pouvant entrainer une augmentation de l’inflation pour le mois de janvier.

Les pluies torrentielles ont également affecté l’île principale de Java, sans pour autant détruire l’ensemble des cultures agricoles principales telles que le riz et l’huile de palme, d’après les dires des responsables.

Le palais d’État a été inondé et de nombreuses entreprises étaient fermées vendredi 18 janvier. Des soldats ont utilisé une pelleteuse afin de limiter le flux d’eau, après qu’une grande portion d’un canal ait rompu, envoyant un torrent d’eau sale dans le centre de la capitale. La police a dénombré d’importants gravats et des décombres, dont des canapés et des poissons morts dans les rues, et un python de trois mètres a été capturé dans la ville.

La situation devrait s’apaiser, mais des pluies devraient tomber dans les jours à venir. Les Indonésiens devront attendre le mois d’avril, la fin de la saison des pluies, pour pouvoir souffler.

Céline Tabou


Kanalreunion.com